Bleach Survival

La guerre totale...Les mondes spirituels rattrapés par le réel...Qui l'emportera?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ~¤ Kizuna Ren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kizuna Ren
Jû-san Ban Tai Taïshô/Kidoshuu Taïshô
Jû-san Ban Tai Taïshô/Kidoshuu Taïshô
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 23/04/2008
Age : 24
Localisation : Quelque part, certainement...

Informations des personnages
Rang: 3
Expérience:
825/1000  (825/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: ~¤ Kizuna Ren   Jeu 18 Déc - 0:41

~¤ Kizuna Ren ¤~

¤ Jû-San Ban Tai Taishô ¤

~ Zanpakutô ~


Le zanpakutô du jeune taishô porte le nom poétique de Wadô Ichimonji, traduisible par "Chemin direct vers l'harmonie". Cette nomination correspond à la perfection à l'état d'esprit et à la manière d'être du jeune homme. Il va sans dire que, même si ce patronyme semble refléter une certaine passivité, ce n'est point pour autant que les libérations propres au capitaine le seront pour autant, loin s'en faut. En dépit de cette appelation et du caractère peu belliqueux du propriétaire de l'arme, les propriétés de ses différentes libérations sont, quand à elles, loin d'être des plus douces, au contraire même. Mais m'est avis que cela sera également l'opinion que vous vous serez forgée lorsque vous en serez venus à apprendre l'état de fait des différentes formes précitées, aussi ne nous étalerons-nous point sur ce sujet dans cette partie.

Le sabre du capitaine de la treizième division revêt la forme d'un nodachi. Cette appelation représente une sorte particulière de katana, dont la caractéristique marquante est leur longueur imposante. En effet, Wadô Ichimonji est une arme d'une longueur exacte de cent-cinquante centimètres précisément, ni plus ni moins. C'était également le cas du sabre de feu le capitaine de la dixième division, Hitsugaya Tôshirô lui-même. C'est donc là un point commun supplémentaire entre les deux hommes qu'il est bon de notifier. En raison de cette taille plus que conséquente, il va sans dire que dégainer de manière classique est chose malaisée; aussi, lorsqu'il entreprend de sortir son arme, ce n'est point en l'ôtant à son garde-meurtre mais bien en lui faisant "déchirer" celui-ci qu'il libère son katana. Le fourreau éclaté pour permettre la sortie de la lame se reforme aussitôt et redevient parfaitement intact. Il est inutile de préciser que sans cette spécificité, il serait des plus difficile pour Ren de dégainer rapidement.

En sus de sa longueur d'exception, le zanpakutô du shinigami comporte quelques autres caractéristiques le différenciant du commun des trancheurs d'âme. L'acier composant la lame, en raison de la pureté excessive du reiatsu de son propriétaire, semble fait des meilleurs métaux et brille d'une nitescence immaculée. Cependant, ce ne sont point des reflets bleutés qui viennent danser sur le fer gris, mais bien des éclats rougeoyants et orangés se mêlant en une danse evanescente. De ce fait, un léger halo automnal semble flotter en permanence autours de la lame spirituelle. En outre, l'arme dégage perpétuellement une douce et diffuse chaleur semblable à celle d'un coucher de soleil sur un faible périmètre, imitant les vertus réchauffantes et apaisantes d'un crépuscule. Le long du fil de l'étincelante rapière, nous pouvons découvrir une série de symbole tribaux venant ornementer l'instrument de combat sur lequel ils se voient gravés. D'une teinte hésitant entre l'orange et l'écarlate et venant donc encore ajouter à l'aspect crépusculaire de cette arme même sous sa forme basique de trancheur d'arme scellé, ils rappelent les origines du jeune homme et, de même, font naître en lui quelque sentiment nostalgique lorsque son regard en vient à se poser sur cette succession de marque égayant la lame du shinigami.

La garde de l'arme, quand à elle, prend pour base la forme d'une étoile à cinq branches. Nul ne sait si c'est là l'origine de cette forme, ou s'il s'agit d'un pentacle, élément lié aux forces démoniaques. Il va sans dire que cette spécificité ne confère en rien les puissances infernales au jeune homme, même s'il va sans dire que la puissance effroyable propre aux libérations de son arme le rappelent très certainement à ceux qui en sont victime, particulièrement quand c'est aux portes des limbes que le capitaine désire les guider. Le manche, quand à lui, est tout à fait normal; le tissu le recouvrant est d'une simple teinte carmin et permet au shinigami de s'assurer une prise idéale sur la poignée de son arme. Un médaillon d'argent finement ciselé, jadis créé avec la plus grande application par les demoiselles de la tribu où il vécut durant son existence terrestre, vient se fixer au pommeau de l'arme. Le bijou n'a guère plus qu'une valeur sentimentale. Une pierre précieuse est incrustée en son centre, s'assortissant à merveille avec les teintes chaudes des diverses ostentations parsement cette arme peu commune parmis les zanpakutôs.


~ Shikaï ~

« Bareru, Wadô Ichimonji ! »

Révèle, Wadô Ichimonji. C'est à ces mots que le sabre du capitaine de la treizième division des armées de la cour délaisse la forme scellée de son sabre, donnant lieu à la libération de sa première forme déscellée. Il va sans dire qu'en tant que taishô, il est normal que l'on s'attende à ce qu'il offre à la vue un sabre d'une puissance remarquable; ce détail est encore plus accentué par son double-emploi en tant que commandant du kidôshuu, qui est sensé lui conférer une parfaite domination de son énorme quantité de reiatsu. Il est indéniable que ceux s'attendant de ce fait à voir de leurs propres yeux un zanpakutô doté d'un pouvoir colossal ne sont en rien déçu lorsque se dévoile le shikaï du jeune homme. La lame, déjà forte de sa longueur de cent-cinquante centimètres, s'allonge encore d'un demi-mètre sous la première impulsion de reiatsu courant le long du fil de l'arme. C'est alors que l'acier scintillant de son éclat limpide d'une pureté quasi-divine semble se ternir, se dissoudre et fondre alors qu'il perd simplement consistance. Alors qu'il semble à première vue près à muer en cendres ou en poudre, c'est sous l'aspect d'une brume paresseuse d'un envoûtant pourpre sombre que la lame se distingue désormais. Plus trace de la moindre lame quelle qu'elle soit; c'est ce curieux brouillard d'améthyste qui lévite au-devant de la garde, épousant la forme que le fer du sabre avait avant de se volatiliser lors de la libération. Peu importe la force du vent ou les chocs subis, cette forme demeurera quoi qu'il arrive; cette brume, malgré son aspect disparate, est bel et bien "solide" et ce, tout en demeurant immatérielle et pour ainsi dire inexistante.

En effet, ce changement d'aspect radical ne résume en rien la pleine mesure de la libération première du jeune capitaine. En plus de cette modulation de son aspect pour le moins atypique, une puissance pesante, effroyablement accablante, inspirant la suffocation à quiconque se trouve en un perimètre de dix mètres autours d'elle. C'est un reiatsu bien sombre, évoquant une pesanteur démesurée de l'atmosphère issue d'une angoissante ambiance. C'est là le premier effet bien déconcentrant de cette arme plus que curieuse; quiconque se trouve dans un perimètre d'une demi-dizaine de mètre alentours de cette étrange lame se voit oppressé par cette aura lugubre, victime de craintes et de sueurs froides indescriptibles venant s'imposer à son esprit et à son être lui-même. Cette spécificité n'est en rien propre au shikaï du capitaine; c'est simplement l'esprit vivant au sein de son arme qui laisse exhaler de celle-ci sa présence et l'aura qui lui est propre. Wadô Ichimonji, le Chemin Direct vers l'Harmonie, est en effet un nom bien ambigü, au moins autant que l'esprit vivant dans le sabre de Ren est équivoque. Il est certes celui menant droit à l'harmonie et au calme le plus absolu, mais il n'est en rien évoqué qui il est en lui-même ni les méthodes usitées pour y conduire.

La lame devenue brume devient sans le moindre doute possible l'un des zanpakutô les plus intriguant et les plus dangereux de la Soul Society, tant par l'intrigue qu'inspire sa propriété que par le potentiel monstrueux que celle-ci confère à son propriétaire. En effet, lorsqu'aucun "ordre" ne lui est donné par le biais du reiatsu qui lui est insufflé, l'instrument de guerre demeure doté d'une pseudo-lame totalement résistante et solide malgré son aspect volatile; cependant, son pouvoir réel est tout autre, et c'est là qu'est renfermée toute la "perversité" du pouvoir de ce trancheur d'âme. Oui, car dès l'instant où les mots provoquant sa libération échappent aux lèvres du capitaine, il dispose d'un pouvoir des plus compliqué à contrer. En effet, il est capable de faire en sorte que la brume constituant désormais son arme devienne intangible, et ce à sa plus entière convenance. Une seule pensée de sa part est suffisante pour faire en sorte que son arme passe au travers de tout, matériel comme immatériel, corps physique comme énergie spirituelle, solide, liquide, gazeux. Aucune distinction n'est faite. Il va sans dire que même si son pouvoir consistait à passer au travers de toute chose, ce n'eut pas été la plus risquée à affronter lors d'une bataille. C'est pour cela qu'il est préférable de lire la suite de ces lignes avant de porter quelque jugement que ce soit. La plus grande dangerosité de son pouvoir émane bien du fait que cette propriété plus qu'interloquante soit soumise à sa plus grande volonté. Prenons un exemple banal, et imaginons le cas d'une personne portant une bague sous un gantelet d'acier; il sera sans mal rendu possible au taishô de passer au travers l'acier et de cisailler l'anneau avant d'extraire le fer de son zanpakutô, ayant tranché le bijou sans laisser la moindre trace de son passage sur la surface étincelante de la protection. En d'autres termes, il peut moduler à sa guise la tangibilité propre à son arme.

Dès lors, il lui est rendu possible de vous trancher le bras sans en laisser la moindre marque sur la peau ou même le séparer de votre corps; le membre sera toujours rattaché à votre anatomie, mais ce par le seul biais de votre épiderme. Si le coup cisaillant a été porté à l'épaule, votre épaule sera tranchée en deux sans que vous ne puissiez rien y faire ni que cela soit visible à première vue; la douleur, en revanche, vous sera bien perceptible. Le propriétaire de cette arme vicieuse étant doté d'un fort talent dans le maniement de l'épée, il va sans dire que si vous avez provoqué son courroux au point de l'entraîner dans un duel à mort, vous n'aurez d'autre choix que d'esquiver son arme jusqu'à l'épuisement, le votre ou le sien, pour une issue que vous espérerez en votre faveur, et ce probablement en vain en raison de la quantité démesurée de reiatsu possédée par le Jû-san ban taï taishô. Une erreur, un mouvement incontrôlé et sa lame ira inéluctablement traverser votre chair sans même y laisser de trace pour blesser fatalement l'un de vos organes vitaux. Ce pouvoir redoutable se limite certes à la lame en elle-même, mais celle-ci disposant d'une longueur de deux mètres, il va sans dire que ce n'est pas une gêne pour son manieur.

La dernière modification propre au shikaï que j'évoquerai sera la pièce de tissu qui se dessine en prolongement de son pommeau lorsque la phrase provoquant sa libération est articulée. En effet, l'extremité du manche du zanpakutô, jusque là demeurée classique, se change en anneau auquel est rattachée une longue bande de tissu d'une teinte vermeil. D'une curieuse composition, le tissu dont elle se constitue est difficile à distinguer, semblant hésiter entre la soie et le satin malgré une robustesse qui ne caractérise ni l'un ni l'autre, de même que son opacité. Bien que la présence de cet ornement aurait pû être purement esthétique, il n'en est rien. Cette bande est en réalité un concentré de reiatsu d'une nature similaire à celle des liens spirituels. La capacité qui y est liée est de s'enflammer d'un simple songe de son porteur. Celui-ci disposera alors d'une augmentation titanesque de la puissance et de la vitesse de son arme durant quelques instants, capable de mener un assaut dévastateur sous la violence de cette inflammation qui lui confère la puissance et la rapidité d'une balle d'arme à feu s'additionnant à ses capacités physiques déjà plus que raisonnables. Il est indéniable que l'ajout de ce pouvoir à la propriété principale de Wadô Ichimonji rend l'utilisation simultanée des deux plus que certainement fatale pour quiconque disposant d'un niveau inférieur à celui du capitaine. Pour ceux étant dotés d'une puissance égale ou supérieure à la sienne, il cette certitude n'en est bien entendu plus une, mais il est tout de même indubitable qu'ils devront se montrer irréprochable dans leur art du combat le temps que durera l'ornement de tissu, sous peine de devoir subir une blessure qui s'avérera mortelle. Il est également bon de noter que l'utilisateur n'est en rien forcé de le brûler en sa totalité d'une seule fois. En revanche, lorsqu'il a totalement disparu en cendres, il faudra attendre la prochaine libération du shikaï pour en disposer à nouveau. Cependant, en raison de sa longueur de plus d'un mètre et demi, l'usage qui en est permis se trouve être plus que large malgré la combustion très rapide qui en est faite lors de son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kizuna Ren
Jû-san Ban Tai Taïshô/Kidoshuu Taïshô
Jû-san Ban Tai Taïshô/Kidoshuu Taïshô
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 23/04/2008
Age : 24
Localisation : Quelque part, certainement...

Informations des personnages
Rang: 3
Expérience:
825/1000  (825/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: ~¤ Kizuna Ren   Jeu 18 Déc - 0:46

~ Shikaï II ~

~ ° ¤ Shinkirou Wadô Ichimonji <> Mirage du Chemin Direct vers l'Harmonie ¤ ° ~

Ce shikaï dispose également d'une seconde forme, qui, bien que plus anodine, s'avère tout aussi prometteuse que l'aspect initial du sabre du jeune capitaine. Lorsque les mots précédemment cités sont articulés par Ren, c'est en l'espace d'une seconde que l'arme redoutable qu'il a entre les mains bascule de sa forme primaire à sa seconde apparence. Lorsque cette variation a été effectuée, c'est désormais un tout autre instrument de guerre que nous pouvons discerner. La brume qui tenait jusque là office de lame tient désormais office de bouclier au jeune capitaine, dansant autours de la frêle silhouette de celui-ci. Toujours dotée des propriétés qui étaient siennes sous la forme primaire de ce shikai, c'est donc d'un bouclier tangible ou pas selon ses désirs qu'est doté le jeune homme grâce à la protection offerte par ce curieux brouillard violin soumis à son unique volonté. De même que lorsqu'elle tient office de lame, cette brume peut être rendue totalement ou partiellement intangible et ce, pour une durée et une solidité qui sont également en adéquation avec la volonté du propriétaire de ce redoutable artefact. La lame, quand à elle, semble tout d'abord ne plus être du tout; seule la garde et le manche de l'arme subsistent entre les mains du jeune homme. Mais il n'en est rien. En effet, c'est désormais une lame invisible, d'une taille correspondante à celle de la première forme, soit deux mètres, qui complète l'arme du capitaine. Totalement indétectable à la vue si ce n'est en la recouvrant de quelque chose, au sifflement émis par son fil lorsqu'elle fend l'air ou encore lors des chocs ou blessures provoqués par les contacts avec elle, il est très malaisé de la cerner avec exactitude. Quand au tissu, il demeure en place et peut être utilisé de manière similaire à celle proposée par la première forme. Il est également bon d'ajouter que sous cette forme alternative, la brume issue de la libération peut, en plus de suivre les ordres de son propriétaire, agir de son propre chef pour le prémunir contre les assauts adverses. En effet, elle dispose dès ce changement de forme d'une volonté propre et peut donc sans mal adopter divers stratagèmes pour sauvegarder son maître.

~ Bankaï ~



« Riraito shite imi no nai mousou mo zenshin zenrei wo kure yo, Mubashiri Wadô Ichimonji. »

"Réécris l'imagination dépourvue de sens, mets-y toute ta force et ton esprit, Pas du Néant sur le Chemin Direct vers l'Harmonie." C'est à la prononciation de ces mots lourds de conséquences que tout espoir de victoire ou même de survie peut disparaître définitivement de ceux qui font face à Ren. Le pourquoi de ce fait est très simple, c'est tout simplement parce qu'il s'agit des mots-clés lui permettant de pousser plus avant encore la libération de son sabre en déscellant la totalité de ses pouvoirs avec une puissance apocalyptique. La résignation et la mort ne sont désormais plus de pesantes ombres mais bien d'inéluctables échéances dans les esprits tandis que les cris des morts semblent remonter du styx alors que souffle le reiatsu du taishô, en une vague déferlante d'énergie s'arrachant à son sabre tandis qu'il mue pour dévoiler la pleine-puissance qu'il renferme au sein de son esprit et de sa lame. Ce bankaï n'a été usité qu'une fois à ce jour de manière visible, lors de l'affrontement qui conduisit Ren à prendre la vie de son prédécésseur. De cette âpre bataille qui marque encore aujourd'hui les esprits de ceux qui en fûrent spectateurs, il demeure deux sensations précises et distinctes. La première est celle de la gloire et de l'honneur qui imprégnèrent les anges de la mort lorsque deux des leurs leur offrirent une confrontation si épique qu'elle en devait artistiquement parfaite, véritable entrelac du choc des lames et de la danse des énergies en un formidable maëlstrom d'une beauté spectaculaire. Quoi de plus admirable que deux shinigamis se battant et éprouvant la puissance de leurs convictions respectives en les chargeant dans leurs lames lorsqu'elles se rencontrent, se flattent et se charment, pour livrer une corrosion qui ne laissera debout que celui qui y croit le plus.

La seconde est celle de la profonde angoisse, des sueurs froides qu'inspirèrent les afflux spirituels glaciaux nés de la peur profonde que fait naître l'aura du bankaï du capitaine dans chaque esprit. En effet, dès lors que l'on perçoit le halo spirituel émis par la libération sacrée du plus haut gradé de la treizième division, c'est une peur panique qui se distille sournoisement dans votre être entier, le transperçant tel le dard d'un scorpion déversant son venin d'une seule piqure vicieuse et précise. Les cris des âmes déchues semblent s'arracher à la pression spirituelle démesurée qui se dégage du jeune homme, accablant quiconque d'une laconie et d'une sensation de mort psychique effroyable capable de briser bien des hommes de son simple souffle. Le bankaï de Ren, à n'en pas douter, compte parmis les plus puissants ayant jamais existé de tout Soul Society. Lorsqu'il en fait usage, il délimite un perimètre à l'aide de son reiatsu si obscurci par de biens noirs sentiments -limité à cent mètres maximum-. Tous ceux se trouvant dans la zone désignée se retrouvent dès lors enfermé dans un monde parallèle, qui, vu de l'extérieure, prend la forme d'une gigantesque sphère noire encerclée de deux anneaux d'une blancheur d'ivoire. Ceux-ci frapperont impitoyablement quiconque tentera de pénétrer dans la sphère en effectuant une rotation à une vitesse proche de celle du son qui leur permet de lacérer quiconque tente d'entrer dans l'univers généré par Ren. Par ailleurs, par le biais du même mouvement rotatif, l'énergie cinétique et la forte concentration d'énergie spirituelle qu'ils renferment leur permettent de dévier toute attaque dirigée vers la sphère ou eux-même. Ainsi, nul n'est en mesure de pénétrer dans la zone de combat créée par le shinigami.

Dans son enceinte, la première particularité à remarquer est que les couleurs disparaissent,ne laissant qu'une vision en noir et blanc. Le seul moyen de rompre le sort, hormis l'épuisement du reiatsu de l'androgyne ou sa volonté d'en sortir, consiste à le tuer, mais cette dernière option serait tâche si ardue que nous ne nous attarderons pas dessus. Il s'agit donc là d'une arme des plus délicates, aussi bien pour celui qui la manie que pour celui qui en est victime. D'innombrables vortex de tailles aléatoires mais fondamentalement d'envergure modeste lévitent dans l'atmosphère de cette dimension pour le moins curieuses, leur teinte s'apparentant aussitôt à celle de la brume constituant le shikaï du capitaine pour quiconque aura distingué celui-ci avant de pénétrer dans cet univers qui lui est soumis. Tous similaires, il est impossible de les différencier les uns des autres hormis pour Ren, celui-ci les dominant de par le fait qu'ils sont produits par ses soins. Pourtant, malgré leur ressemblance totale, ils se divisent en deux catégories distinctes. En effet, la moitié d'entre eux sont des trous noirs. Ce terme est littéral et n'est en rien métaphorique; ce sont réellement des tourbillons d'antimatière qui lévitent paresseusement dans cette zone. Tout ce qui entre en contact avec eux sera désintégré purement et simplement, reiatsu comme sort ou partie d'un corps physique.

La seconde catégorie d'appartenance des vortex peuplant immatériellement cet endroit si singulier sont des portails de téléportations; bien qu'ils soient tous reliés entre eux, en plongeant deux fois la main dans le même, elle ne ressortira jamais deux fois de la même issue. Seul le capitaine est en mesure de prévoir et d'anticiper duquel vortex quelque chose plongé dans un autre d'entre eux va ressortir. Il est donc totalement impossible pour celui qui subit ce bankaï de l'utiliser à son avantage, le capitaine en maîtrisant tous les rouages malgré le peu d'expérience acquis dans son maniement. Qui plus est, même si ce n'était point le cas, tenter de se servir des vortex serait bien périlleux; rappelons que seul l'utilisateur de cette libération est capable de les distinguer les un des autres et de savoir lesquels appartiennent à quelle catégorie. Leur immobilisme est le seul atout de l'adversaire au sein de ce monde. Par ailleurs, il est bon de savoir que le capitaine peut à volonté se servir de n'importe lequel de ces vortex ou trou noir pour projeter une rafale de reiatsu pure. Ce bankaï profitant de l'énergie spirituelle alentours en même temps que de celle de son propriétaire, il va de soi que sa consommation importante de reiatsu est bien minimisée par cette propriété. À cela s'ajoute le fait que la lame embrumée du capitaine demeure entre ses mains et que livrer bataille dans des conditions lui étant favorables en plus de devoir se prémunir contre cette arme est très certainement fatal pour celui qui reçoit l'honneur de périr de son bankaï. Se retrouvant dans un monde qu'il peut manier à sa guise, Ren se trouve à n'en pas douter en position de force; de ce fait, il ne se sert de ce zenkaï surpuissant que lorsqu'il se retrouve poussé dans ses derniers retranchements, ce qui n'est à ce jour jamais arrivé, son seul n'ayant jamais été dévoilée qu'à ses supérieurs hiérarchiques. De même, il est inexorable que quiconque se voit avalé par cette zone plus que dangereuse périsse au bout de l'épuisement de son reiatsu, l'environnement puisant alors dans son énergie vitale pour perdurer. C'est également le cas de Ren, qui se voit sans cesse en proie à une absorption gourmande de son énergie spirituelle. Cependant, les ressources ahurissantes dont il dispose à ce niveau suffisent amplement à compenser ce menu désagrément.

Il est à noter que ce bankaï est extrêmement éprouvant pour l'organisme de son utilisateur qui doit concentrer très fortement son énergie spirituelle pour le maintenir, ce qui fait qu'il peut en garder des séquelles si il venait à l'utiliser trop longtemps. Les corps de ceux trouvant la mort à l'intérieur de cette sphère noire seront avalé purement et simplement par les ombres qui y vivent, qui se repaîtront de sa force spirituelle. Étant donné les risques encourus lors de son utilisation et la puissance démesurée -à la limite de l'incontrôlable- que dégage cette libération, Ren n'en fera usage que s'il n'y a vraiment aucune autre solution. En revanche, il est très peu probable que ce bankaï soit levé par l'épuisement du reiatsu du jeune homme tant la quantité qu'il en possède est proprement colossale; aussi, ce n'est pas sur cette alternative qu'il faudra compter. Se résoudre à périr est l'unique solution lorsque ce sortilège maudit s'abat sur vous...


Dernière édition par Kizuna Ren le Mar 6 Jan - 17:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kizuna Ren
Jû-san Ban Tai Taïshô/Kidoshuu Taïshô
Jû-san Ban Tai Taïshô/Kidoshuu Taïshô
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 23/04/2008
Age : 24
Localisation : Quelque part, certainement...

Informations des personnages
Rang: 3
Expérience:
825/1000  (825/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: ~¤ Kizuna Ren   Jeu 18 Déc - 0:51

~¤~ .:° •·.·´¯`·.·•¸.´) Hiiro Omiyage Mubashiri Wadô Ichimonji (` .¸•·.·´¯`·.·• °:. ~¤~
•°•°•°•° (` .¸)•(¸.´Souvenir Écarlate du Pas du Néant sur le Chemin Direct vers l'Harmonie` .¸)•(¸.´) °•°•°•°•


La libération première du sabre de l'androgyne disposant de deux apparences distinctes, il est somme toute assez logique que la secondaire en soit également doté, étant d'ordinaire la première à s'en trouver pourvue lorsque l'esprit d'un zanpakutô poussé à sa pleine puissance confère à son détenteur la possibilité d'user de plusieurs apparences pour un même sabre, diversifiant son panel de techniques autant que faire se peut. La puissance de la forme primaire de son bankaï étant tout simplement digne d'un hurlement de fin du monde alors que l'Apocalypse se déchaîne, il va de soi que son second aspect, sensément aussi dévastateur si ce n'est encore supérieur, doit également parvenir à déployer un stade de puissance suprême. Cette logique ne sera en aucun cas controversée par ce sabre qui, indéniablement, recèle une puissance encore plus inimaginable que celle de sa forme initiale en bankaï, aussi invraisemblable que celui puisse paraître. Cette seule information sera sûrement suffisante pour donner des sueurs froides à certains, mais il est bon de rappeler que le jeune homme n'est pas du genre à se laisser aller à libérer son sabre à la première occasion; un acharnement inhumain étant de rigueur pour le pousser à déployer un simple shikaï sous sa première apparence, il va sans dire que le voir déployer cette seconde forme de bankaï résultera de l'exploi surnaturel pur et simple; dès lors, s'il en vient à le sortir sous vos yeux, sachez apprécier ce moment, car il ne surviendra très certainement qu'une seule fois dans l'entiereté de votre existence, peu importe votre espèce. Cela est encore plus vrai si vous êtes celui qui, par le combat, le forcez à montrer cette ultime étape de libération de son arme; vous n'avez dès lors d'autre chance d'en réchapper que d'égaler la puissance d'un Dieu, sans quoi votre mort sera inéluctable. Cette dernière libération nécéssite que le shinigami insuffle dans son bankaï la totalité de son reiatsu restant, certain de ne plus avoir à lutter une fois cette puissance dissipée.

Le premier effet se présente sur sa lame; la brume violette qui la forme semble s'animer et exiger de se délecter du sang du pauvre fou qui se sera risqué à pousser son propriétaire à révéler cette ultime apparence de son arme. Plus la moindre trace ne subsiste de l'envoûtant éclat d'améthyste du curieux brouillard donnant naissance à l'arme du capitaine; c'est désormais d'une inquiétante couleur vermeil que se nourriront les regards anxieux se posant sur l'instrument de combat du taishô. La noirceur de la sphère où ils se trouvent mue elle aussi pour virer à cette même couleur, annonçant le sang qui va bientôt couler pour tapisser les lieux. Le sang de l'adversaire. Un halo de reiatsu exhalant une puissance et d'une violence inouïe l'entoure de manière ostensible, faisant danser sur la surface inconsistante et écarlate de la brume d'innombrables nuances lumineuses mettant en valeur sa teinte sanguinaire tandis que des étincelles rougeâtres et orangées dansent autours de la lame, manifestation de la puissance phénoménale insufflée dans le bankaï par son propriétaire. Lui-même se trouve plongé dans un état second; un voile opalin lumineux semble masquer son regard d'un léger linceul de clarté tandis que plus aucune étincelle n'y danse. L'esprit du jeune homme semble scellé et se dévoue totalement à la destruction absolue et définitive de la personne qui l'aura poussé à brûler la totalité de ses moyens spirituels pour lui donner la mort. L'annihiler totalement deviendra son seul et unique objectif et il ne reculera devant rien pour le rayer de la carte.Plus aucun sentiment, plus aucune émotion ne vient le gêner; il est devenu une véritable machine de guerre et de destruction, un engin de mort à apparence humaine. Il n'hésitera pas à briser ce qui se trouve en travers de son chemin et à tuer des innocents pour parvenir à ses objectifs. Dès lors, le fait de voir cette forme de bankaï en devient d'ailleurs encore plus rare, car bien qu'il ne puisse plus commander à son corps comme il le souhaiterait, il est bel et bien conscient des actes commis lorsqu'il est dans cet état de transe total, transcendé par son propre reiatsu. De fait, il sera plus réticent encore à déployer cette dernière apparence de son sabre, d'une part parce qu'il est purement exceptionnel qu'il aie besoin de faire usage de l'entiereté de sa puissance pour triompher, et d'autre part parce qu'il est assez effrayé par l'idée de pouvoir causer la mort de personnes n'étant pas impliquées dans l'affrontement par le biais duquel il viendrait à avoir la nécéssité de sortir cette seconde forme.

La lame perd son aspect brumeux pour en revêtir un qui semble plus liquide, comme si la lame était constituée de sang solide. Elle conserve cependant sa propriété de devenir intangible de manière totale ou partielle, et c'est d'ailleurs en cela que consiste la véritable spécificité de cette forme de bankaï qui n'est, en vérité, ni plus ni moins qu'une attaque bien souvent fatale. Le sabre du shinigami vole en éclats, se changeant en d'innombrables lames affutées à leur paroxysme, chacune dotée du pouvoir de franchir toute chose et toutes soumises au contrôle absolu de Ren qui peut donc les déplacer à sa guise. Lévitant un instant dans les airs, elles disposent alors de deux conduites possible; la première consiste bien évidemment à toute se ruer sur l'adversaire dans un assaut redoutable. En effet, qui serait capable de triompher de plus d'un millier de minuscules lames capable de passer au-delà de toute chose? Elles sont évidemment déviables, mais il serait bien complexe que de se prémunir de toutes de par la myriade qu'elles constituent, et qui ne se voue qui plus est pas forcément à un assaut centré. Ainsi, il s'en trouvera lacéré de l'intérieur de part en part; aucun dégât ne sera visible sur son corps de manière externe, mais l'intérieur de son être sera entièrement déchiqueté de part en part. Les premières cibles des lames parvenant à s'introduire dans le corps de la cible seront bien entendu les organes vitaux, ce qui provoque, bien entendu, une mort fort probable même si le nombre de lames parvenant à se fondre dans le corps de l'ennemi est modeste voir minime. La seconde possibilité est, quand à elle, tout aussi puissante et redoutable si ce n'est encore plus. Les lames maniées se fondent dans le corps de leur propriétaire plutôt que dans celui de son adversaire. Elles ne lui causent aucun dégât, mais se contentent de recueillir son sang et de s'en imprégner, s'en emplissant jusqu'à ce qu'elles le déversent de leur propre volonté ou plutôt de celle de leur maître. Dès qu'elles s'en voient pourvues, elles disposent d'une nouvelle capacité pour le moins dévastatrice. Chaque contact avec toute surface, qu'elle soit solide, liquide ou gazeuse, engendrera inévitablement une curiosité inattendue. Le sang se répandra sur ladite surface et se mettra à la ronger avec rapidité, se répandant tel un puissant acide, avant de provoquer une explosion surpuissante au bout de quelques secondes. Les vortex demeurant en place à l'instar de la dimension parallèle, en évitant les explosions et les lames qui le cibleront de toute évidence, il est pratiquement inévitable pour l'adversaire de ne pas subir les affres dûes aux nombreux trous noirs qui l'entourent. C'est donc bien vite qu'il trouvera la mort de cette manière.

Rappelons tout de même que cet état ne peut être maintenu que quelques minutes, à la fois parce qu'en faire un usage prolongé serait extrêmement dangereux pour le bien-être de l'utilisateur, parce que le reiatsu qui sert à en faire usage se dissipera rapidement malgré sa quantité et sa qualité, et parce que le fait de ne se risquer que rarement à le déployer fait qu'il ne le maîtrise que fort peu, il est donc préférable à ses yeux d'écourter son usage afin de minimiser les risques encourus lors de son utilisation.


~ Sortilèges ~

En qualité de maître absolu de l'ordre du Kidôshuu, Ren dispose d'une maîtrise parfaite de chacun des sorts composant les répertoires des armées de la cour, ainsi qu'en supplément de quelques sorts interdits dont l'essence nous est encore fort nébuleuse.


Dernière édition par Kizuna Ren le Mar 6 Jan - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Segunda Espada
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 28
Localisation : En dessous d'une pompe à bière plus que certainement

Informations des personnages
Rang: 2
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: ~¤ Kizuna Ren   Jeu 18 Déc - 1:45

Bon...La on est confronté au problème. J'adore ce que tu as imaginé. Clairement!

Mais c'est beaucoup trop puissant. Plus puissant que tout les Zenkai et les Bankai du monde. Toute forme de Bankai et de Zenkai doit pouvoir être contrée au moins en partie (je dis ne partie parce qu'il est évident qu'à un certain niveau ça deviens de toute façon difficile).

Rien que ton Shikai a le niveau d'un Bankai. Mais passons il sera toujours possible à ton ennemi de l'éviter.

D'abord on va parler de la volonté propre de la deuxième forme de ton Shikai. Tu trouves franchement pas que c'est un peu de trop? J'aimerais que ça au moins ça disparaisse (avec les clones). Le reste je te le laisse!Et je suis vraiment gentil.

Bankai!Alors, même pour un So-Taïshô, une telle forme (et je parle de la première j'ai même pas encore lu la deuxième), pomperait une sacrée dose d'énergie. Soit tu en possède un réservoir impressionnant. Mais tout de même!Enfin ce n'est même pas le problème le problème c'est que ton Bankai se nourrice de l'énergie vitale d'autrui. Ça je ne veux pas, c'est trop puissant, déjàque c'est un piège monstrueux et un avantage colossale avec tout c'est vortex et c'est trou dimensionnel, mais si en plus ton adversaire s'affaiblît tout seul...Non la c'est trop. Retire ça...

Je veux bien te laisser tout ça (sauf les points que j'ai demandé que tu retire), mais si je constate un usage abusif en RP de tes capacités (tu es aussi le capitaine des Nécros en plus) je risque de demander une modification. Faut que ton perso reste jouable contre un autre...Sinon ça n'a pas de sens.

Donc on vire les clone et la volonté propre, ainsi que l'énergie vitale pompée.

Le reste je vais continuer à lire!

Si tu veux m'en parler => Msn sera plus rapide! Je suis ouvert à toute protestations!

Very Happy

Edit: Bon j'ai fini de lire, alors voyons, on revenir un peu sur ce que j'ai dis, tu peux garder l'énergie puisé chez l'adversaire, si! Toi aussi tu en subis les conséquence. Ou alors l'énergie puisé chez l'adversaire ne le vide pas en quelques round et le phénomène est donc marginal même si sur une longue durée il t'offre (encore) un avantage. Ensuite, ton Zanpa dans ton Bankai devient une lame normal. Pour l'autre je n'ai rien à dire. Étant donné que tu ne peux l'utiliser que très brièvement. Cela dis, je voudrais que tes lames soient déviables. Bien qu'elle puisse trancher quasi n'importe quoi et soit indestructible. Par un souffle ou un Gran Rey cero par exemple. Tu dois laisser une certaine marge au autre joueur.

Mais avant tout dis moi ce que tu en pense bien sûr. On élabore les modifs ensemble, on en discute.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kizuna Ren
Jû-san Ban Tai Taïshô/Kidoshuu Taïshô
Jû-san Ban Tai Taïshô/Kidoshuu Taïshô
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 23/04/2008
Age : 24
Localisation : Quelque part, certainement...

Informations des personnages
Rang: 3
Expérience:
825/1000  (825/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: ~¤ Kizuna Ren   Jeu 18 Déc - 8:43

Avant toute chose, merci de tes compliments. Je suis toujours sceptique quand à la qualité et au rendu final des créations et concepts en tous genres qui s'échappent continuellement de mon esprit malade et tourmenté pour prendre forme noir sur blanc, ou plutôt lettres sur fond de forum à grands renforts de massacre de clavier... Bref.

Commençons par le commencement; ne t'inquiète pas, je me sers des facultés qu'on m'accorde avec raison et parcimonie; je ne suis pas du genre à sortir toute ma panoplie de pouvoirs à tort et à travers. C'est bien pour cela qu'on m'a validé ça à l'origine, étant donné qu'on me savait capable de l'utiliser de manière juste et cohérente. Bien que j'aie des penchants bourrins aussi, je les limite à l'essence de mes facultés. Il est tellement plus amusant de se jouer de l'adversaire et de le dominer sans qu'il le sache que de le torcher en un coup... Niark.

Il est bon de savoir que je fonctionne selon un raisonnement qui m'est propre dans l'estimation du niveau de mes capacités diverses. Le fait est que l'usage de techniques de kidô nécéssite une maîtrise idéale du flux d'énergie spirituelle, n'est-ce pas ? Et ce niveau de contrôle requis va grandissant à mesure que l'on grimpe les échelons des différentes numérotation des sorts. Aussi, en qualité de commandant des troupes du Kidôshuu, il est bien logique que j'aie une maîtrise idéale du reiatsu à tous niveaux, ce qui me permet donc de le canaliser à la perfection pour libérer le plein potentiel de mon arme. Merci d'ailleurs au passage de m'avoir finalement rajouté ce grade que je briguais initialement. Wink

Quand je parle de "volonté propre", il me semble qu'il n'est pas réellement question de "conscience" à proprement parler. Je considère plutôt ça comme le comportement mécanique de certaines créations électroniques de nos jours, qui fonctionnent par réaction à leurs ressentis divers. Ils s'adaptent à ce qu'ils captent et réagissent en fonction de cela donc, mais ne sont pas doté d'intelligence à proprement parler; c'est simplement un comportement qui leur est dicté par leur environnement et ce qui peut toucher à leur maître. Bien sûr, si c'est toujours de trop, je ne vois aucun inconvénient à le supprimer, je défends juste mon point de vue un petit coup avant, vu que je sais que j'ai tendance à me perdre dans mes tirades descriptives et donc à manquer des fragments de l'essentiel au final.

Les clones, je vire, pas de problème. Enfin, demain, ou plutôt tout à l'heure, étant complètement mort là et incapable de les retrouver facilement.

Passons à présent au bankaï. Oui, comme tu vois, on me surnomme pas Zanpacouteau-suisse-taishô pour rien hein. Pas de problème si ça me bouffe aussi, au contraire c'est même plus marrant encore. Oui, je suis un gros sadique complètement vicieux et j'aime bien filer des cadeaux explosifs à mes persos. Une arme à double-tranchant du genre fera parfaitement l'affaire à mon sens.

Enfin, pour ce qui est de l'EDIT... Le zanpa dans le bankaï devenant une lame normale, je vais tout de même contre-argumenter. La logique veut qu'un Bankaï soit l'expansion d'un Shikaï, mais avec encore bien plus de puissance et le dotant d'agréments en tous genres. En somme, il s'agit de multiplier la puissance du Shikaï de manière exponentielle tout en conservant ses propriétés premières. Il serait donc d'une logique absolue que mon sabre conserve ses aptitudes de libération première dans le seconde, et c'est suivant cette même logique que je me suis permis de le noter de la sorte dans la description du Bankaï. Si on regarde bien l'univers de Bleach, c'est réellement une constante; Ichigo, Byakuya, Renji... Quiconque est pourvu du bankaï dans l'oeuvre offre une affirmation de ma théorie.

Enfin, pas de problème pour qu'elles soient déviables, particulièrement si, suivant le paragraphe ci-dessus, cette impossibilité de se rendre intangibles se limite au moment où il s'agit de la forme d'éclats.

Comme tu le vois, je suis plutôt conciliant dans l'ensemble. C'est logique, étant donné le GrosBillisme exagéré des pouvoirs de mon Zanpa', tu me diras. M'enfin, je veux surtout pas causer de problèmes avec la puissance démesurée qu'il recèle, je suis déjà bien content si je peux garder ce que j'ai demandé ci-dessus, et même sans c'est pas grave. De toute manière il est fort probable que je ne déploie jamais la pleine mesure de ma puissance hormis si c'est vraiment absolument nécéssaire pour sauver ma peau, alors bon... Quoi qu'il en soit, je laisse cette réplique tenter de te convaincre, même si j'avoue que négocier de la sorte est peut-être mal placé au vu de la force monstrueuse que j'ai avec ce sabre. Je laisse ton bon vouloir décider de la valeur de mes arguments.

'nenuit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Segunda Espada
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 28
Localisation : En dessous d'une pompe à bière plus que certainement

Informations des personnages
Rang: 2
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: ~¤ Kizuna Ren   Jeu 18 Déc - 16:06

Bon an va dire pour l'énergie pompée qu'elle est à 50% équivalente à celle que tu dépense pour combattre avec ton Bankai (N'oublions pas que tes adversaires ont-eux même leur propre technique...Donc c'est pas mal). Ensuite pour ton Shikai, oui c'est vrai la prolongation du Shikai à travers le Bankai est une constante je le sais parfaitement. Mais le problème ici c'est simplement que ça en devient trop puissant.

Récapitulons, tu peux, plonger un adversaire dans un monde qui n'appartient qu'à toi et dans lequel tu contrôle des sortes de couloir espace temps, par lesquels seul toi peux te déplacer, allant même jusqu'à pouvoir modifier leurs destinations finale et que ton adversaire, ne peut distinguer de trou noir qui le réduirait purement et simplement en bouillie. En plus!Tu peux les bombarder à travers ces différents vortex de salves d'énergies...Et comble du bonheur, tu as garder ton Shikai qui peut TOUT trancher et passer à travers tout. La on a pas un problème, on a un sens unique...Ah oui j'oubliais que tu peux en plus te protéger super facilement avec ton bouclier de brume, deuxième forme de ton Shikai.

Donc...Je t'ai déjà diminuer le concept de l'énergie pompée, je vais rajouter que pour les trou noir...Si ce sont des vrai trou noir, toi aussi tu peux en être victime!Même si bien sûr tu as l'avantage de connaître leur emplacement.
Ensuite, il faut trouver quelques choses pour ta lame. Dès lors je pense que nous allons retourner au Shikai même et diminuer légèrement sa puissance. Légèrement, j'ai pas dis le dénaturé bien sûre!

Pour les réactions mécaniques de ton bouclier...Ok bon je te les laisse mais qu'on soit bien d'accord, il est parfaitement possible d'être plus rapide que ces réactions autonomes. Sinon tu fous ta brume tu t'assieds, tu fais une sieste et t'es intouchable lol. Elle ne doit être aussi rapide qu'un adversaire de ton niveau ou plus, qui si s'est toi qui la manipule. Pour ceux d'un niveau inférieur je ne dis pas. Tu vois ou je veux en venir?

Les clones ça c'est fais on est d'accord on vire. Reste à trouver une idée pour diminuer légèrement la puissance de ton Shikai. Et je n'aipas d'idée, aussi si tu as une suggestion pour remédier à ça.Je t'en prie!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kizuna Ren
Jû-san Ban Tai Taïshô/Kidoshuu Taïshô
Jû-san Ban Tai Taïshô/Kidoshuu Taïshô
avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 23/04/2008
Age : 24
Localisation : Quelque part, certainement...

Informations des personnages
Rang: 3
Expérience:
825/1000  (825/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: ~¤ Kizuna Ren   Mar 6 Jan - 8:13

Pour les trous noirs, c'est bien sûr le cas, j'ignore si j'ai précisé le contraire dans les descriptions ci-dessus. Si c'est cependant bel et bien le cas, j'ai alors écrit une belle ânerie. Il me serait qui plus est inutile de connaître leurs emplacements si je n'avais pas à me soucier du péril qu'ils représentent pour moi. Pas de problèmes également quand aux mouvements spontanés du bouclier, d'autant plus qu'il ne daignera réellement s'en servir que contre les adversaires qui le méritent, soit de son niveau ou supérieur donc. Enfin, pour ce qui est de nuancer la puissance de mon shikaï... Pourquoi ne pas ajouter plutôt un contrebalancement à sa puissance, comme par exemple le fait que je me voies également forcé de sacrifier de l'énergie vitale (par exemple en "nourrissant" la lame de sang) afin de le faire fonctionner convenablement? Simple suggestion un peu anodine, j'attends d'avoir ton avis pour chercher ou non après autre chose, mais je ne vois pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Segunda Espada
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 28
Localisation : En dessous d'une pompe à bière plus que certainement

Informations des personnages
Rang: 2
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: ~¤ Kizuna Ren   Mar 6 Jan - 14:30

Ça me parait une bonne idée, ton personnage est suffisamment puissant pour pouvoir supporter ça. C'est un capitaine et en RP c'est assez simple à mettre en oeuvre. Oui, ça me paraît être une bonne idée. Avec la cumulation de ton Bankai ça pourrait faire beaucoup. Quoi que non puisqu'il ne te pompe pas plus d'énergie que nécessaire pour son utilisation et son invocation...Autrement dis pas plus que pour un autre capitaine qui veut user de son bankai.

Ça me parait envisageable. Donc on prend ça et pour le reste ba tu sais ce qu'il faut modifier.

=> Les trous noirs je n'ai pas vu que tu insinuais le contraire mais je ne fais que préciser au cas ou, mais sachant que tu n'as rien de quelqu'un de stupide je me doute que tu le sais. Mais c'est de mon devoir de rappeler ce genre de chose.

Donc voilà, quand tout est modif tu me le signale et je valide puis transfère!

PS:Merci pour la patiente dont tu fais preuve et bon RP!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~¤ Kizuna Ren   

Revenir en haut Aller en bas
 
~¤ Kizuna Ren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Diffusion TV et Internet
» Partenariat shinobi no kizuna
» Shinobi no Kizuna [Réouverture]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Survival :: Centre de Recrutement :: Fiches Techniques :: Fiche de la Soul Society-
Sauter vers: