Bleach Survival

La guerre totale...Les mondes spirituels rattrapés par le réel...Qui l'emportera?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie   Mer 14 Mai - 17:39

Présentation personnelle [Facultative] :


Le monsieur il a dit facultatif 8D


Présentation de votre personnage :


Numéro de série : CY-KRV-841302-001

Nom : CY-KRV (Ce n'est pas vraiment un nom mais l'Etat civil n'a pas trouvé mieux...)

Prénom : Riful

Age : 10 ans (c'est déjà pas mal) et 25 en apparence

Race et Grade : Général de Brigade 3 étoiles de l'Aviation => Figther Command

Note : il est bon de savoir que sa vraie nature n'est pas forcemment connue de tous. Une personne qui la rencontre pour la première fois, qui ne sait pas, ne devinera pas lui même, comme ça pouf, qu'elle n'est pas humaine. Il faudrait qu'il ait un pouvoir particulier de détéction, qu'on lui dise ou qu'elle se dévoile pour le savoir. Au sein du commandement, par contre, surtout concernant les têtes de corps d'armée, cette nature n'a pas a être cachée. C'est au bon vouloir du joueur. Wink


Pour la Soul Army :

Arme de base : L'arme de base de Riful n'a pas de nom propre, puisqu'en fait il s'agit d'elle même. Le corps à corps est une forme de combat pour laquelle elle a été (entre autres) conçue, et programmée. Ses capacités de cyborg en font une arme vivante, rapide, vive, puissante et surtout extrêmement résistante. La seule douleur qu'elle sent est en fait un ersatz créé uniquement pour lui signaler les défaillances, mais elle peut très bien couper d'elle même cette sensation au cours de l'affrontement, pour ne pas perdre en efficacité.
Par goût, elle utilise beaucoup ses genoux et ses pieds, se servant de ses mains uniquement pour leur tranchant et la parade. Elle n'apprécie pas vraiment les gros coups de poing mastoc qui ont vite fait de vous froisser un rouage...
PS : il existe un add-on récent est bien appréciable qui permet à Riful de s'élever d'elle même dans les airs. Elle ne peut pas vraiment voyager avec cette technologie, cependant elle peut aller, par exemple, défier un hollow sur son terrain. Pour se déplacer, en vertical, pas de problème, mais pour les autres directions elle effectue des bonds (tout de même tout à fait raisonnables), ce qui fait bien comprendre que son rayon d'action est limité.

Mode secondaire : Riful fonctionne grâce à une pile à Reiatsu volant sa technique aux Quincys. Elle va se servir de l'énergie spirituelle ambiante afin de la réunir en aiguille lumineuse dense, à peu près de la taille d'un stylo. Son centre de concentration d'énergie est situé dans sa poitrine, bien au chaud derrière une collection de plaques protectrices. L'aiguille surgira de n'importe lequel des micros canons situés dans son corps. Il y en a plusieurs car les cyborgs doivent pouvoir se battre, même en envisageant le démembrement. Mains, coudes, genoux, talons, base du cou ou de la nuque ou creux de l'épaule, le stylet qui sort se contente de traverser la couche peu épaisse de bio-chair, qui se reconstitue juste après, ne laissant aucune trace.

Mode tertiaire : L'arme ultime de Riful n'était à la base pas prévue pour servir dans un combat, et à vrai dire elle est plutôt liée à un problème de fonctionnement. En effet, la pile à Reiatsu peut se mettre (même si ça ne devrait pas...) en mode "fission", en gros, elle s'emballe. Dans ce cas là, l'énergie emmagasinée est trop forte et Riful irradie physiquement d'énergie spirituelle. Le déséquilibre entre l'extérieur et l'intérieur est tel, que tout son corps d'imprègne de Reiatsu, lui permettant de se remodeler à volonté, et d'agir aussi librement qu'une flammèche d'énergie. Son contact devient en lui même dangereux suivant ce qu'elle désire, et c'est d'ailleurs comme une sorte de sublimation de son pouvoir de base, puisque sous cette forme là, plus dangereuse, plus puissante, plus agressive, elle aura tendance à reprendre son habitude de combat au corps à corps, se projetant vers vous.
A savoir qu'une fois que la pile ressort de ce mode, le corps de Riful est quelquepeu abimé. Dans l'ensemble pas de gros dommage, mais la dépense d'énergie l'oblige souvent à rester inactive pendant quelques jours, laissant à ses cellule biomécaniques le soin de se régénérer.




Description physique : Riful est une jeune femme élancée, toisant sans problème le mètre 80. Ses formes sont dignes du plus pointilleux des esthètes et son visage ne dépare pas ce gracieux ensemble. Sa peau est pâle mais possède tout de même un léger hâle doré. Sa tignasse longue est blond foncé, éclairée par des mèches plus claires. Elle la garde généralement relevée mais les mèches flottant au vent. Ses yeux aussi sont clairs, mais durs et froid, d'une teinte gris acier. Ses gestes sont mesurés, fluides, toujours précis, et elle ajoute un peu d'humanité à ce tableau grâce à son visage qui s'éclaire parfois d'un sourire lumineux qu'on s'arrache. La plupart du temps, elle n'affiche que peu d'émotions, choisissant de maintenir une certaine distance froide entre elle et les autres. Seulement quand il le faut, elle sait se faire comprendre par son expression.

La jeune femme est une HRD, Human Replica Droid, autrement dit, elle n'est pas humaine. Elle est la représentante du meilleur de la technologie biorobotique, et reste et restera un exemplaire unique. Malgré sa nature profonde, son apparence extérieure singe parfaitement la vie, puisqu'elle peut boire, manger, et avoir recours à toutes les fonctions vitales et intimes qui sont l'apanage des femmes humaines. Pour le commun des mortels, elle reste une jeune femme, un peu froide, mais follement attrayante... Indestructice et qui ne vieillira jamais.

A l'intérieur, sous la couche douce de chair bioartificielle, se trouvent un exo/intra squelette en alliage et composite ultra résistant et tout un réseau de muscles synthétiques puissants, qui lui donnent à la fois une force et une résistance incroyables. Son système nerveux de pointe est capable de réactions bien plus rapides que si elle était humaine. Ses yeux et ses oreilles sont des analyseurs enregistreurs exacts, et elle est capable de ressentir ce qui est invisible à l'œil nu : les variations de puissance, de Reitsu, les émanations chimiques et hormonales qui caractérisent les êtres vivants lorsqu'ils expriment leurs émotions. Certains détails trahissent sa nature : le fait que, de base, sa température extérieure soit plus basse que chez les humains normaux (mais elle dispose d'un système de réchauffage, en cas de contact), et le fait que son sang tire sur une teinte chaude de violet (pour des raisons de législations, et en fait il ne s'agit pas de sang mais soit). Son créateur avait rempli ses systèmes avec un colorant à teinte rouge, mais cela n'était pas éthiquement acceptable en référence aux lois biorobotiques de l'ère pré-cyborg. On lui avait donc injecté un autre colorant bleu à faible dose, histoire que ça au moins la distinguerait des autres.

Généralement, Riful porte des vêtements fonctionnels, mais elle possède aussi un certain goût pour l'esthétisme inséré dans son programme général, aussi s'autorise t'elle des coupes près du corps et quelque peu aguicheuses. Sa couleur de prédilection est le blanc, et elle se distingue des autres grâce à cela, car même sa combinaison de pilote est d'un blanc immaculé. Il lui arrive cependant aussi de se vêtir d'autres couleurs, bien évidemment. Elle n'a pas une passion pour les bijoux comme beaucoup de femmes, et si elle en met de temps en temps, c'est plus pour suivre les directives de son programme de socialisation, qui définit les breloques comme les marques physiques de la condition sociale des individus.




Description psychologique : Il est assez ardu de faire le profil psychologique d'une personne dont le mental est défini par une série complexe de commandes, formulaires, programmes et add-ons, cependant nous allons tenter de nous y mettre. Déjà, il faut savoir que Riful n'est pas votre amie. Elle ne peut pas, théoriquement, faire preuve d'émotions positives comme l'amour, l'attachement... Tout ceci n'est pas inscrit, mais elle dispose quand même d'un ersatz de centre pensant qui produit quelques concepts comme les notions de propriété, de familiarité... Sa façon d'envisager le monde extérieur est également basé sur le calcul fin des probabilités, comme l'exploration d'un arbre des possibles à plus ou moins grande échelle, lui faisant prendre ses décisions en fonction du but final envisagé. Ca ne veut pas forcement dire que la première action est la bonne, ça veut juste dire que de boule de neige en boule de neige, au final, ce sera satisfaisant selon ses calculs.

Parcequ'elle a été programmée ainsi, son comportement est celui d'une personne calme et posée. Elle ne prononce un mot plus haut que l'autre que lorsque c'est nécessaire et se conduit en femme bien élevée. Comme son créateur était quelqu'un d'intelligent, il n'a pas, sous l'excuse qu'il créait une femme inséré un programme de bavardage dans son système (il avait compris, lui, que les hommes n'étaient pas si fan de ça que ça), préférant une créature qui parle uniquement quand il le faut. Les faits, les calculs, une simili imagination, et voilà, le tour était joué pour disposer de la parfaite interlocutrice qui sait tenir sa langue.

Si au plus profond d'elle, Riful est une machine pensante, il n'en reste pas moins qu'elle est aussi dotée d'une fonction d'auto-apprentissage visant à l'évolution, et qu'en 10 années de service, la fonction n'a pas chaumé. Depuis quelques mois, la HRD est capable par exemple de colère. Elle même ne sait expliquer pourquoi, mais elle ressent bien cette émotion complètement subjective, une des plus fortes qui soit. La tristesse par contre, les remords et les regrets, ne comptez pas là dessus pour le moment. Elle connait le concept, sais l'imiter, mais ne l'éprouve pas. Plutôt pratique selon les besognes qu'on a à faire...

Vis à vis du monde extérieur, c'est à dire sur la façade qui lui sert de visage, elle peut s'exprimer comme toute humaine normale. Quelqu'un qui ne serait pas au courant de sa nature ne pourrait imaginer qu'elle avait une pile à Reiatsu à la place du coeur. Elle sait reconnaître les afflux extérieurs auxquels elle doit répondre (par exemple un service se remercie par un sourire) mais cela ne restera (généralement) qu'une réponse mécanique parceque les gestes sont un moyen d'expression humain primordial. Après, quand à savoir si elle est vraiment reconnaissante ou quoi que ce soit d'autre... Certains pourraient le croire, mais une série de composants électronique peut il vraiment l'être?


Dernière édition par Riful CY-KRV le Jeu 15 Mai - 13:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie   Mer 14 Mai - 17:40

Histoire : Mille ans. Une notion difficile à concevoir, alors qu'elle était pourtant à la fois simple et complexe. Simple, parceque son cerveau possédait depuis la naissance toutes les notions relatives à ce concept si important pour l'humanité mortelle. Et complexe, parcequ'il était une succession de secondes bien rodées, calquées et toutes identiques au millième près. Autant de précision était impossible. Et puis de toute façon elle s'était vite rendue compte que la notion de temps et la façon de l'abordait dépendait au final de la personne qui y songeait. Une si longue période, pouvait représenter un grain de poussière pour les historiens. Pour elle c'était une éternité. Normal, quand on ne vivait que depuis 10 ans avec pourtant une conscience millénaire.

Riful était née "prototype CY-KRV-841302-001" au sein de la prestigieuse société robotique de Devoreykon. Elle n'avait pas eu d'enfance, pas de naissance, pas de parents, sa mise au monde correspondait au moment ou on avait appuyé sur le bon bouton, et elle avait déjà son apparence adulte et un cerveau abouti. La beauté faisait partie de la classe rare des HRD, Human Replica Droid, particulièrement pointus et bien entendu hors de prix. Riful était exactement un HSRD (Human Similar Replica Droid), une version Evo 4, la plus aboutie, et avec des customisations. L'inspiration de son créateur était directement puisée dans le projet des soldats des forces spéciales de seconde génération, mais sans tous les défauts car issu d'une machine et non pas d'un être humain. Exemplaire unique tiré du cerveau génial (mais un peu malade) d'un des meilleurs concepteurs de l'entreprise, elle était restée seule en son genre suite à la mort inexpliquée de son créateur. En effet, quelques jours seulement après sa mise en service, il avait été retrouvé soigneusement emballé dans plein de petits paquets de 100g chacun au fin fond d'une épicerie chinoise. Un coup de la mafia? Peut être, personne ne sut jamais vraiment. Quoi qu'il en soit Riful était là, et comble de chance, fonctionnait. Que faire d'une telle création? La vendre était impossible, par sa nature même il était difficile d'évaluer un prix. Et puis qui la méritait vraiment? C'est donc le grand boss de Devoreycon, Mr. Jean-Baptiste Emilien Zorg, homme d'affaire visionnaire d'une quarantaine d'années, qui la prit à son service direct.

Les premières années de sa vie, Riful les passa à effectuer ses fonctions premières : cyborg de compagnie, de protection, d'escorte. Elle était conçue pour ressembler à n'importe quelle femme. Sa texture de peau, ses cheveux, ses yeux, ses parties les plus intimes étaient autant de petites merveilles de la biotechnologie. Autour d'un squelette et d'organes artificiels, le génie de son concepteur avait réussi à greffer un nouveau genre d'implants organiques autorégénérants, singeant la réalité à la perfection. A première vue, rien ne la distinguait des autres humaines, à quelques détails près. Zorg semblait comblé à ses côtés, d'autant plus qu'il disposait ainsi d'une amante avec tous les avantages et aucun de ces défauts (jalousie, attachement... sentiments superflus) qui gâchaient généralement ses envies de relations. Très vite Riful avait prouvé qu'elle était indispensable pour lui. Son cerveau mêlait à la fois les connaissances et les capacités de calcul et de probabilités d'un ordinateur de pointe, mais aussi une forme de jugements réfléchis grâce à l'implant révolutionnaire RXI-9000. Riful était capable de "feeling", capable de ressentir une situation et d'y trouver une réponse en faisant intervenir une sorte d'instinct de synthèse très proche de celui des humains. Elle était aussi avide de savoir, de connaissances et d'évolution, et ses conseils étaient pesés et évalués. Zorg se remettait souvent à elle, la faisant peu à peu pénétrer les secteurs les plus confidentiels de Devoreykon : celui de l'armement et des technologies militaires.

6 ans après sa création, Zorg mourut dans un accident qui laissa indemne Riful. Elle fut retrouvée, seule, quasiment intacte (rien qui ne soit réparable), et cette péripétie lui donnait encore une fois eu une preuve de la fragilité du corps humain, incapable de résister à un bête petit crash d'avion. Elle n'éprouva pas de tristesse à ce deuil, elle n'était pas programmée pour ça, néanmoins elle afficha pendant quelque temps des signes d'affliction, réminiscences de son serveur de sentiments qui lui ordonnait d'avoir l'air triste à défaut de l'être. Devoreykon se retrouvait sans tête, et c'est un comité d'administration qui prit le relais aux commandes de l'organisation. Riful, quand à elle se retrouva propulsée au siège de responsable de la branche militaire, que personne ne voulait reprendre, trop compliqué, et trop d'impacts. Cette branche avait toujours été très proche de la Soul Army, vu qu'elle lui procurait équipement de pointe et matériel standard. Au sein de l'organisation, Riful avait déjà son réseau. Petit à petit, elle fut intégrée aux projets les plus ambitieux et finit par intégrer directement la Soul Army.

La jeune femme eut du mal à accéder à cette place. Déjà, elle n'était pas militaire de carrière, ce qui était un handicap. Mais surtout elle n'était même pas une humaine et était dépourvue d'âme. Cyborg ultra développé équipée d'une pile à Reiatsu, elle avait ses détracteurs comme ses partisans. Au final, ce furent les compétences qui l'emportèrent. Face aux autres postulants, elle était nettement plus recommandable, et ses appuis étaient somme toute non négligeables. Intégrée à l'Escadrille, elle avait des atouts non négligeables à mettre en jeu : c'était un pilote émérite, elle était capable d'attaques furtives, n'était pas détectée par les hollows et autres shinigamis, ne pouvait pas servir de repas au premier, était résistantes à la majorité des attaques, n'avait pas de pitié, pas d'âme à torturer, et en plus avait accès à des seuils de connaissances qu'un cerveau normal ne pouvait se permettre d'emmagasiner. Son intégration restait encore à faire, mais au moins elle avait de quoi peser dans la balance. On lui avait tout de suite proposé le poste de 3 étoiles, ce qu'elle avait accepté, à condition de pouvoir aussi aller sur le terrain. Ainsi Riful quitta l'entreprise qui l'avait vue naître, après s'être elle même rachetée (c'était symbolique), afin de vivre sa propre existence.




Test RP : Riful se redressa sur son lit et passa ses pieds par dessus le rebord, s'asseyant au bord, le dos un peu trop droit et les yeux bien ouverts. Un à un, elle déconnecta les fils qui la reliaient depuis la base de sa nuque à la machine d'apprentissage qui trônait à droite de son lit. Elle n'avait pas beaucoup servi, à peine de quoi faire une mise à jour des données, mais Riful avait pris l'habitude de s'y connecter tous les soirs (non, elle ne POUVAIT pas prendre d'habitudes, c'est juste que son serveur de pensée avait créé un protocole de branchement qui se déclenchait à l'heure du coucher...). Une fois libre de ses mouvements, la jeune femme se leva, faisant jour ses mécanismes articulaires afin de bien répartir les fluides dans les rotules. Un signal de douleur synthétique l'avertit qu'elle devrait songer à mettre à jour sa configuration en mode mouvement afin de fluidifier les liquides, ce qu'elle fit immédiatement.

La grande silhouette se dirigea vers la salle de bain, nue mais dépourvue de pudeur. Au creux de ses reins, on pouvait à peine distinguer le minuscule tatouage ou était inscrit son numéro de série. La journée d'hier avait été fatigante, même pour elle. Ils avaient testé un nouveau prototype d'aile volante made in Devoreykon et elle s'était portée volontaire pour l'essai. Malgré son statut de 3 étoiles, il était difficile de lui refuser ce genre de plaisir : après tout, non seulement elle avait de quoi bien connaître le fabricant, mais en plus elle était la seule à pouvoir survivre à un crash parmi tous les pilotes d'essai de la base. C'était avec soulagement qu'ils la voyaient grimper dans le cockpit quand il s'agissait d'appareils aussi exotiques que celui ci.

L'aile avait une forme bizarre, en Y inversé, et elle semblait assez brinquebalante. En effet, elle l'était. Au décollage un des réacteurs avait lâché, forçant l'engin à atterrir en catastrophe sur le côté. Riful en était descendue, sa tenue de pilote blanche un peu roussie mais indemne, et avait immédiatement signé le rejet du projet. L'ingénieur qui avait pondu ça chez Devoreykon méritait de finir sa vie à compter les diodes sur un tapis roulant d'usine. Soit.

Appuyant sur les boutons adéquats, la jeune femme leva les yeux pour observer l'eau tiède qui commençait à couler du pommeau de douche. Ne transpirant pas, elle se douchait uniquement pour se débarrasser de la poussière et des quelques tâches qui auraient gâché l'uniformité de sa peau (programme d'auto entretien). Et comme il faut que les choses respectent l'ordre préétabli du monde, c'est à ce moment là que quelqu'un toqua à la porte de ses quartiers. Pendant moins d'une fraction de seconde son cerveau pesa le pour et le contre, entre le programme en cours et le prochain à venir, et décidant que le nouveau était plus important, elle sortit de la douche et alla ouvrir, s'enroulant vite fait dans une serviette qui passait à sa portée.

Le tout jeune sous officier (probablement un bizut qui sortait de l'école) qui attendait, raide comme un piquet, ne put s'empêcher de rougir en voyant l'apparition. Il fallait dire que dans l'armée, on ne rigolait pas souvent avec la présentation, et là, on voyait bien que Riful n'avait pas été élevée à la même enseigne. Se montrer ne la gênait pas, et qui plus est pendant 6 ans elle avait été exhibée comme un bijou par Zorg, alors le regard scrutateur du jeune ne l'atteint pas. Voyant son regard fermé, celui ci toussota avant de lui tendre une missive.

"Hum hum, les ordres du jour, Général de Bridage!"

Il claqua des talons, attendant qu'elle prenne la lettre. Pourquoi se servir encore de papier? Les données voyageaient tellement plus vite... Soit. Prenant la missive, Riful autorisa le jeune homme à partir en lui fermant la porte au nez.

*A l'attention du 3 étoiles de l'Escadrille, blablalba...*

Cette lettre était bien pour elle et elle l'ouvrit. La lire ne lui prit qu'une fraction de secondes et elle ma posa sur le bureau, satisfaite. Devoreykon lui signalait platement que plus aucune erreur de l'acabit de celle de la veille ne serait commise et qu'elle avait droit à leurs plus plates excuses. Pauvres taches, ce n'était pas maintenant qu'il fallait dire pardon! Un pilote humain aurait pu y passer! Récemment, Riful s'était rendue compte que son logiciel d'émotions de base s'était ramifié et complexifié avec les années, et la colère la submergeait parfois comme un flot irrésistible et incontrôlable. Son fluide vital se liquéfia un peu plus et elle réajusta immédiatement sa température corporelle. Nécessitait-elle une révision? Non, cette fois non plus. Elle avait bien tenté de comprendre d'où la déferlante venait, et en apercevant le travail que cela nécessitait, elle avait renoncé à éradiquer cette émotion, le programme de probabilité était formel sur le peu de chances que ça avait de marcher sans faire de séquelles ailleurs. La douche coulait encore aussi laissa t-elle simplement tomber sa serviette au sol avant d'y retourner. Les humains avaient raison sur un point : une bonne douche, ça vous rafraichit les idées.


Dernière édition par Riful CY-KRV le Jeu 15 Mai - 13:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yukika Nagakima
Jû-ni Ban Taï Taïshô et Co-Fondatrice de Bleach Survival
Jû-ni Ban Taï Taïshô et Co-Fondatrice de Bleach Survival
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 13/04/2008
Age : 31
Localisation : Je suis partout et nul part.

Informations des personnages
Rang: 3
Expérience:
825/1000  (825/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie   Mer 14 Mai - 18:19

Héhé, bienvenue parmi nous sur Bleach Survival.

Alors, déjà, tu dois savoir que même pour interpréter un membre de la Soul Army, tu dois posséder dans ton pseudonyme un nom et un prénom. Actuellement, tu n'as que le prénom.
Je te conseille donc de demander un changement que je ferais si je sais par quoi remplacer...

Voilà bonne fin de fiche, moussaillon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie   Mer 14 Mai - 18:24

Hello!

Aie Caramba! Voilà qui est corrigé. Ca m'avait échappé dites donc ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Yukika Nagakima
Jû-ni Ban Taï Taïshô et Co-Fondatrice de Bleach Survival
Jû-ni Ban Taï Taïshô et Co-Fondatrice de Bleach Survival
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 13/04/2008
Age : 31
Localisation : Je suis partout et nul part.

Informations des personnages
Rang: 3
Expérience:
825/1000  (825/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie   Mer 14 Mai - 18:33

Merci mais encore une chose. Si tu veux que ta fiche soit validée, je te conseille vivement d'aller lire et signer le règlement qui est très important !

Ce sera tout pour l'instant, je t'ai assez embêter pour le moment. La suite à la fin de ta fiche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saruwatari Masaki
Ichi Ban Tai Sô Taïshô
Ichi Ban Tai Sô Taïshô
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 12/04/2008
Age : 31
Localisation : Sereitei, quartier de la douzième division

MessageSujet: Re: Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie   Mer 14 Mai - 20:49

Bienvenue ! La liste des trois étoiles va bientot être édité pour leur donné des spécificités propres, aussi je te donne le choix entre les trois disponibles pour l'aviation :

-Fighter Command (Chasseur)
-Bomber Command (Bombardier)
-Airborne (Parachutiste)

Voila pour le reste c'est parfait ! Bon courage pour le profil psychologique !
Wink

_________________
Incarnation Bleachienne de Philippe Lucas
Gourou Sama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachsurvival.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie   Mer 14 Mai - 21:12

Hello!

Merci. Je vais signer, pas de soucis Wink. Arg, la description psycho, la PIRE des tortures XD. Bon, ok, j'exagère...

Concernant les choix, je pense que "Fighter Command" serait plus adapté pour Riful Cool

EDIT : Wala, fini ^^
Revenir en haut Aller en bas
Kiefer
La Primera Espada / Kiefkief
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 33
Localisation : Wherever I may roam

Informations des personnages
Rang: 1
Expérience:
1200/1200  (1200/1200)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie   Ven 16 Mai - 0:01

Bawa bawa bawa!

Wah, un droïde, je parie que c'est même pas mangeable ces bêtes là XD (alors que le vieux général allemand fripé c'est mangeable. Pas appétissant, certes, mais mangeable... avec du Ketchup, un café, et un pousse café. Burps)

EDIT : quoi que, si peut être.... avec un ouvre boîtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saphyrr.deviantart.com
Saruwatari Masaki
Ichi Ban Tai Sô Taïshô
Ichi Ban Tai Sô Taïshô
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 12/04/2008
Age : 31
Localisation : Sereitei, quartier de la douzième division

MessageSujet: Re: Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie   Ven 16 Mai - 9:13

Ah bah voila ! Validé ! Mes cher collègues devraient passé et te mettre ton rang ! Wink

_________________
Incarnation Bleachienne de Philippe Lucas
Gourou Sama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachsurvival.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Riful - General 3* de l'Escadrille - Finie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les emmerdes, ça volent toujours en escadrille...
» LE CLASSIQUE EN GENERAL
» A propos du service de l'EDH
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» UN GENERAL FADH DEMOBILISE REVOLTE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Survival :: Centre de Recrutement :: Présentation de votre personnage :: Validées de la Soul Army-
Sauter vers: