Bleach Survival

La guerre totale...Les mondes spirituels rattrapés par le réel...Qui l'emportera?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation:Segunda Espada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante
Segunda Espada
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 28
Localisation : En dessous d'une pompe à bière plus que certainement

Informations des personnages
Rang: 2
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Présentation:Segunda Espada   Mer 4 Juin - 0:33

Dante Di Allesandro: Segunda Espada



Présentation personnelle:

Prénom :Gilles
Age : 18
Expérience en RP : Actif sur plusieurs forum dont deux dans l’univers de Bleach et un dans l’univers de Naruto. Bon niveau RP et expérience certes discutable mais réelle.
Autre :Je cherchais un forum RP original dans l’univers de Bleach et le concept de celui-ci ma plus que plus !


Présentation de votre personnage :


Nom : Di Alessandro
Prénom : Dante
Age : Si vous saviez…
Race et Grade : Arrancar, Segunda Espada (si disponible et possible).



Zanpakuto :

Forme scellé : Sous sa forme scellé, le Zanpakuto de Dante, qui porte le doux noms de Aurora (en référence aux couleurs flamboyantes de l'aurore), possède un aspect peu commun une fois qu’il est séparé de son fourreau ! A l’intérieur de celui-ci, il est en toute chose comparable au Zanpakuto scellé d’un Shinigamis…De loin… Son manche est recouvert d’une bande de cuir blanche, douce et agréable au touché et l’extrémité est recouverte, elle, d’une fine pièce métallique en argent ou son gravé ses initiales. Qui sont elles même surmontées par le dessin d’une petite flammèche rouge sang, qui sonne lorsque l’on pose les yeux dessus, comme un discret mais réel et effroyable avertissement. La garde circulaire en argent, elle aussi est gravé d’obscure dessin, présage de mort, ou un démon tout droit sortît des abîmes de Las Noches répand son feu infernal, qui parcoure comme une comète ardentes toute la circonférence de la garde, naissant de sa main droite et finissant en une boule de flamme monstrueuse dans sa main gauche. Ces dessins semblent eux aussi, avoir été gravés à la pointe d’une plume sanguinolente.
Une petite pièce de métal cuivré fixe la lame à la garde, dénotant étrangement avec ces derniers comme avec le manche. La lame elle, semble être constitué de prime à bord du plus simple et du plus traditionnel des métal. Mais un observateur attentif remarquera bien les reflets inquiétants qui l’illumine. En effet la lame semble dégager d’elle-même une lumière jaunâtre tirant sur l’orangé, tremblotante comme les flammes d’un feu de bois ronflant dans une cheminé. Cet nuance plus que inhabituel est difficile à repérer en pleine lumière, mais lorsque l’atmosphère se fait plus sombre ou que la nuit reprend ses droits au jour. La lame irradie de toute sa puissance, projetant des reflets de feu tout autour d’elle, produisant des ombres dansantes sur le sol et toutes surfaces proche qui en effrayeraient plus d’un. Pourtant aucune flamme ne vient prendre naissance extérieurement, au fil de la lame et lécher le métal froid aussi solide que le diamant du Zanpakuto de Dante.

Resureccion : Comme son Zanpakuto, la résurrection de Dante est peu commune. Pour libéré son Zanpakuto, il prononce les mots suivant: Libera te, Aurora,Roja de sangre. Sa forme ne l’est déjà pas, mais les couleurs qu’il arbore le sont encore moins. Même lorsqu’il était un simple Hollow, Dante n’était pas comme les autres. Mais lorsqu’il devint un Vastro Lorde, il fût évident que les conventions habituels de transformation chez les Hollows, ne s’appliquaient pas à lui. Tout d’abord son corps, de taille humaine (environ un mètre quatre vingt trois), est entièrement noir. Chaque centimètre de peau, sous son ossature Hollownique est de la plus pure couleur d’ébène à tel point qu’elle semble absorbé totalement le lumière du jour et que l’atmosphère autour de lui, devient plus lourde et plus sombre. Mis à part…Son visage, qui lui à l’inverse est fait blanc cireux qui lui donne un aspect malade. Il a les yeux d’un jaune solaire et le gauche est couvert en partie (luisant à travers une interstice prévue à cet effet) par son masque qui passe juste au-dessus du droit et laisse le bas de son visage à découvert. Son masque lui suis la forme de ses cheveux noir anguleux et pointu, les recouvrant sur le haut et le devant. Derrière il se regroupe en une sorte de panaché de pointe hérissé contenue par le masque qui les empêchent de revenir sur son visage. Ses deux épaules est ses pectoraux son couvert d’une espèce de protection osseuse, le pectoral droit étant percé du trou caractéristique chez les Hollows. Particularité du masque et des épaulières ?Elles sont rouge vif. Le long de ses côtes des stries osseuse d’un blanc laiteux et tranchante comme des rasoirs, protège ses flans de tout attaques à mains nue et gène considérablement les attaques à arme blanche. Ses genoux sont protéger par le même genre de carapace pointue, ainsi que ses avant bras. Ses cuisses également mais cette fois-ci de couleur gris tirant légèrement sur le noir. Dans son dos, se déploie tel une vision de cauchemar, deux grandes ailes de chauves souris à l’ossature noir et au membrane rouge sang.




Zenkai : Le Zenkaï de Dante est dans la lignée de sa nature, une attaque de feu. Mais elle reste très particulière. Elle consiste en une concentration puis en une répartition de son Reiatsu sous la forme de vingt katana de feu qu’il peu contrôlé par la simple force de sa volonté. Ce qui lui permet bien sûr de combattre à distance comme s’il était au corps a corps avec l’une de ses épées. Pour l'invoquer il prononce les paroles rituel suivante, Saléis del infierno, miles Espadas del Diablo. En utilisant cet technique, il ne peut en contrôler quatre à la fois. Il peut également les utiliser pour former un mur de lame afin de le protéger et les projeter (toujours par deux maximum) sur son adversaire. Enfin il peut simplement combattre avec l’une (ou deux bien sûr) d’elle directement son adversaire afin de pouvoir déployer dans toute sa grandeur son habileté au combat. Dès lors les autres lame reste en suspension la ou il les a laissées et n’attende qu’un ordre de leur maître pour venir à une vitesse incroyable se déposé dans la paume de sa main.


Pouvoir élémentale permanent (pouvoir spécial): Dante est un élémental, aussi la simple manifestation de son Reiatsu fais pesé sur ceux qui la subisse cette évidence. C'est une créature de feu. Sous sa forme d'Arrancar, ses pouvoirs de feu se manifeste simplement par sa capacité à user de boule de feu compact et rapide, comme une sorte de ballas incendiaire. Et par la température très haute (en fonction de l'énergie qu'il déploie et de la manifestation de son Reiatsu) à proximité (dans un périmètre de 5 mètre) de lui.


Mais sous sa forme libérée, c'est une tout autre affaire, puisque recouvrant sa nature originel et de ce faite tout ses pouvoir, il devient capable de manipuler le feu à travers son Reiatsu incandescent qu'il transforme en flamme. Il peut dès lors modeler son Reiatsu comme bon lui semble, manipulant sa propre énergie, pour le transformer en armes incendiaire au forme varié au gré de son imagination aussi terrible que efficace. De plus sous sa forme libérée, l'atmosphère autour de lui devient étouffante, comme si on se trouvait face à une coulée de lave en fusion. Plus on s'approche de lui plus la chaleur est assommante.


Description physique :

Dante est d’une taille moyenne, environ un mètre quatre vingt trois et n’est pas spécialement imposant d’un point de vue physique. Ses longs cheveux noir brillant, tombe en cascade sur ses épaule et cache constamment une partir de son visage, ou se trouve encore quelques lambeaux de ce qui fût son masque de Vastro Lorde. Comme son bandeau rouge qui ne quitte jamais son front et qui cache lui aussi les vestiges passé d’un masque brisé. Son visage fin est d’une pâleurs effrayante et son nez bien proportionné s’évase légèrement au niveau des narines. Sans aucune disgrâce cependant. Il surmonte des lèvres fines et sensuels, d’un rose pâle, sur lesquels un sourire énigmatique ou même joyeux qui viens aisément est du plus bel effet et ajoute une note de gaieté discordante sur un personnage au première abord un peu froid voir glauque. Sans être une masse de muscle il est loin d’être rachitique et d’avoir la peau sur les os. Il possède même une musculature avantageuse bien qu’il n’en tire aucune fierté et ne soit pas du genre à l’exposé. Il porte le traditionnel uniforme des Arrankar de l’Espada, bien boutonné, déambulant généralement dans les couloirs de Las Noches les mains dans les poches. Son Zanpakuto est attaché dans son dos tant qu’il se trouve dans le Hueco Mundo. Mais lorsqu’il se rend dans le monde des humains, il le porte à la ceinture, car par-dessus son uniforme, il porte une cape rouge déchiqueté dans le bas et dont le haut forme un col qui lui couvre la nuque, le coup et la moitié du visage. Ce qui avec son bandeau et ses cheveux, ne laisse plus en évidence que ses magnifique yeux rouge qui brille comme deux émeraude d’une lumière dangereusement inquiétante. On dis à Las Noches que les Fraccíons les moins puissant perde la raison rien qu’en croisant son regard de braise. Ses mains lorsqu’il est de sortie dans un autre monde sons caché et protégé par un gantelet noir surmonté de pièce d’acier dorées. Mais à Las Noches on peu entrevoir ses mains, fine et longue aussi pale que son visage, puisqu’il ne porte pas ses gants ni aucun autre accessoire que son Zanpakuto dans le Hueco Mundo. Cependant sa terrifiante apparence dans le monde des humains la fait connaître, dans le monde même des hommes puis celui des Shinigamis et progressivement dans le Hueco Mundo, sous le surnom de Rojo…Il porte son numéro dans le bas du dos.


Description psychologique :

Dante Di Allessandro, est un personnage étonnant, un peu lunatique mais à l’esprit vif et comme tous les Arrancar de sa condition d’une grange intelligence. Il ne recherche pas le combat, ce genre de quête veine et stupide ne l’intéresse pas, mais sans se l’avouer, il l’aime et l’apprécie. Il a d’ailleurs sur lui le même effet que le jeux sur un enfant. On dit parfois qu’il est fou, si ceux qui prétendent cela l’on vu à l’œuvre pendant un combat, alors on peut leur pardonné ce jugement simpliste voir même l’appuyer. Mais dans ce cadre et ce cadre uniquement, de même qu’il fait preuve d’une violence voir d’une cruauté écœurante, on peut lui imputer les germes de la folie. En effet en dehors des champs de bataille, Dante est même une personne calme et posée qui ne se précipite jamais avant d’agir et qui aborde toujours les événements quel qu’il soit avec un sang froid peut commun. Il est aussi parfaitement conscient de son statut et de son pouvoir, qu’il sait encore en plein développement. Il n’a peur de rien, ni de personne, mais sait s’arrêter (et ce même et en situation de combat) avant de gâcher inutilement sa vie. Il parle facilement contrairement au apparence et est toujours d’une extrême politesse avec ceux de son rang ou ceux directement sous ses ordres. Il a un grand respect pour les membres de l’Espada en générale et même pour les Privaron Espada bien que ceux si soit en général mépriser par les autres. Seul les assoiffés de sang ou les trop ambitieux ainsi que les traître de quelques bord qu’il soit le dégoute. Bien que sans s’en rendre compte, il porte en lui les affres de l’ambition et une soif de sang non négligeable. Il ne déteste pas grand chose et ne voue une haine sans merci qu’au humains de la Soul Army, brute épaisse dépourvue de toute subtilité qui ne comprenne rien à la notion d’équilibre ou même au conflit Hollow/Shinigamis. Ni au deux monde spirituel d’ailleurs. Il ne voit en eux que ce que les humains verraient en lui, une créature destructrice et dangereuse pour tous.
En tout cas, on peut dire que la plupart du temps il en est ainsi. Car il peut subir de violent changement d'émotion, du à un lunatisme exacerbé, ces changement ne dure pas longtemps en générale mais son spectaculaire et parfois ennuyeux.

Quant au Shinigamis il les méprises autant qu’eux ne le méprise, même s’il est conscient d’être plus proche de la nature d’un Shinigamis que de celle d’un humain. Les Quincy, il ne se préoccupe même pas de leur existence et les range dans la même catégorie que la Soul Army. Dante n’a pas d’autre objectif que de récupérer le Hougyoku…Pour lui ?Non, il n’en a plus besoin, sa puissance lui prouve à lui-même et autre qu’il est un Arrankar parfait. S’il le veut c’est surtout pour permettre à tous les Hollows de devenir Arrankar et ainsi pouvoir jouir d’un monde spirituel si pas parfait aussi stable que celui de la Soul Society et pouvoir enfin être en mesure de contré le joug que font pesé les Shinigamis sur le Hueco Mundo. Arrêter par la même les lutte fratricide qu’impose la nature Hollow et permettre d’organisé le Hueco Mundo en une véritable organisation autonome capable de se défier de tout. Peut-être aussi pour avoir enfin la paix relative que peut apporté une existence sans souci. Mais certainement pas pour devenir le maître de Las Noches, une telle fonction l’ennuierait probablement plus que profondément. C’est aussi un maître strict qui exige de la part de ses Fraccìon une obéissance totale et sans faille.

Les mots dans sa bouche on également souvent d'autre signification ou implication. Il les maîtrise et possède sa propre opinion indépendante de toute autre sur chacun de ceux qui forme son langages, par rapport au concept qu'il introduise. Ainis le mot traitrise dans sa bouche, possède probablement une autre définition, éloigné sans l'être trop du sens original.


Dernière édition par Dante le Dim 7 Déc - 3:27, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Segunda Espada
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 28
Localisation : En dessous d'une pompe à bière plus que certainement

Informations des personnages
Rang: 2
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Présentation:Segunda Espada   Mer 4 Juin - 0:33

Histoire :



On tout avait-il commencé…En quoi cela vous avancerait-il de le savoir…Sa vie humaine était derrière lui depuis longtemps, elle avait-été courte et insignifiante, les seul images qu’il en garde sont les chansons envoûtante à l’accent andalou prononcer de sa mère, son visage, et le fait que même humain, il possédait déjà des pouvoir. Sinon ?Oui chaque instant de sa vie humaine était gravé au tréfonds de sa mémoire. Et aussi loin qu’il remonte le seul élément qu’il avait vraiment gardé de cet vie, était son nom…Dante !Le même que celui qu’il portait étant mortel. Mais en parlé n’avancerait à rien et ne permettrait à personne de mieux cerner le personnage. Comment il était mort…De la plus stupide mort qui soit, un coup de poignard en plein cœur dans une dispute entre prétendus « amis ». Pourquoi ? Ca par contre il l’avait oublié, probablement pour une fille, déjà à l’époque il était plutôt beau gosse. Par contre sa mort, oui sa mort elle avait-été fascinante. En vérité, il voyait sa propre mort comme une résurrection. L’insipide Hollow qu’il était devenu, était déjà bien plus puissant que la plupart des « nouveau-nés ». Sa haine destructrice envers son ami, coupable de sa mort, il l’avait assouvis très vite, et avait dévoré son âme avec délectation et un plaisir presque écœurant.

Et puis ?Il avait exploré les limites de sa condition Hollow, évité de nombreux Shinigamis qui en voulait à sa personne, dévoré d’autre, comprenant alors à quel point l’âme humaine était frustre. Et surtout, avait découvert…Le Hueco Mundo ! Un terrain de jeux gigantesque, voilà comment il avait vu ça, guidé par un instinct d’évolution peu commun, il n’avait pas mis longtemps à dévoré ces semblable. Acquérant peu à peu de la puissance, se rapprochant toujours plus de ce qu’il croyait être le stade ultime, les Menios Grande ! Retrouvant aussi peu à peu cet intelligence semi-humaine qui caractérise les Hollow de rang inférieur, bien que lui-même ait toujours été au-dessus de la mêler. Et différent, Déjà à l’époque son masque rouge effrayait Hollow comme Shinigamis, et son propension à ne s’en prendre qu’à ces deux type d’âme ne laissa pas indifférent certain Adjuchas qui à cet époque, vu le très faible nombre Vastro Lorde restant, qui était persécuté et pourchassé par les Shinigamis comme les humains devenant dangereusement plus puissant. Les Adjuchas régnait presque en maître, et conscient du potentiel gigantesque de ce Hollow parvenu, il tentèrent de le supprimer, mais déjà à cet époque et malgré son rang inférieur, il n’était une bête de somme, stupide et insouciante. Il avait toujours été dangereux, de par sa vive intelligence et ses capacité peu commune. Il maîtrisait déjà (à un degré certes moindre) le feu et cet étrangeté ne faisait qu’attiser un peu plus la méfiance. Il leur échappa, encore et encore, parvenant un jour, à en berner un, moins puissant que les autres et chose peu commune à le dévorer. Il s’en souvenait encore, il avait amené l’Adjuchas au contact d’un groupe de Shinigamis qui le recherchait lui, et se retirant avait laissé ses deux ennemis s’entre tuer…Ce pauvre ère, en était sortît considérablement affaibli, et c’était fait dévorer.

C’est ce jour la, qu’il était vraiment devenu Menos…Menos Grande !Et qu’il avait aussitôt regretté ce geste, certes il avait gardé sa conscience propre et son intelligence contrairement à beaucoup d’autre. Mais son corps lourd et emprunter lui fît vite horreur. Son impression de lourdeur constante et ce pouvoir si mal répartit et utiliser qu’il avait eu tant de male à acquérir le poussèrent à chercher plus loin, plus haut. C’est la qu’il découvrît, l’existence et la différence des Adjuchas, autrefois, il ne voyait en eux que de simple Hollow plus fort que lui, qu’il dépasserait facilement en tant que Menos. Bien sûr il c’était trompé, mais la puissance destructrice des Menos l’avait toujours impressionné, autrefois… Comme cela lui paraissait insignifiant aujourd’hui. Alors, lassé de cet condition ridicule et de cet vie passive, il se remît à dévoré, plus et plus chaque jour, aujourd'hui il était heureux de ne plus avoir en luis cet instinct cannibale qui l’horrifiait. Mais à ce moment la, c’était plus que nécessaire. Quand il devînt Adjuchas, ce fût pour lui…comme une libération, il avait l’impression d’être invincible. Du haut de ses trois mettre avec sa peau noir d’ébène et son masque rouge sang, cet étrange pouvoir de commander au feu, il se sentait presque le maître du Hueco Mundo. Pourtant…quelques chose clochait, quelques chose ne fonctionnait pas, cet soif de pouvoir, ces pulsion cannibale le taraudait encore. Et longtemps il dévora encore ses semblables, sans comprendre pourquoi…Jusqu’à croiser au détour des chemin ténébreux de son existence vagabonde dans le Hueco Mundo, un Vastro Lorde !Ce monstre en puissance lui parût d’abord surnaturel, puis intéressant et enfin…Appétissant. Oh bien sûr il savait parfaitement qu’il n’aurait aucune chance de le dévorer, avec ses faibles pouvoir comparé au sien, il aurait tout juste pu l’égratigner. Mais l’existence même d’un être aussi supérieur et parfait, dégageait un nouvel horizon. Dans sa tête et au plus profond de son âme, tout son être vibra à l’idée même d’atteindre cet ultime forme. Sa vie d’Adjuchas se résume essentiellement à un carange sans nom et d’une sauvagerie innommable qui changea à jamais son être pour atteindre la voie royal des Vastro Lorde. Il y arriva, bien sûr qu’il y arriva et quand ce fût fait, quand il revêtit sa forme ultime, il comprît et seulement alors, que ce vers quoi tout son être se tirait se trouvait-la. Dans cet image irradié de puissance qu’il avait devant lui, dans le reflet des eaux sombre des quelques mare crasseuse du Hueco Mundo. Il sût que son seul but jusqu’alors avait été de retrouvé cet fine intelligence, et ces pouvoirs supérieur qu’il lui semblait toujours avoir posséder. Pourquoi ?Encore une fois ces questions n’ont pas lieu d’être puisque lui-même ne se les étaient pas posé. C’était ainsi, il incarna avec d’autre comme lui, une vague nouvel de Vastro, qui allait bientôt sans le savoir régner sur le Hueco Mundo. Cette nouvel condition impliqua aussi de nouveaux ennemi, les Shinigamis voyait d’un très mauvais œil la naissance d’une « nouvelle vague » et tenait à écarté le risque d’un rétablissement de l’ordre ancien. Que Dante n’avait lui-même pas connu.

Ils furent nombreux ces petits prétentieux à s’attaquer à celui qui se faisait déjà connaître sous le nom de…Rojo ! Et furent tout aussi nombreux à périr ou repartir la queue entre les jambes. Pourtant, la seul chose que désirait alors Dante, libéré de cet faim oppressante que connaissait tous les Hollow à l’exception des Vastro, c’était la paix. Son idée fixe, sa drogue, c’était les quelques moment de tranquillité ou du haut de sa grandeur il pouvait observer le monde et jouer avec les mécanisme de son esprit et de son cerveau pleinement retrouvé et délivré de ces obstruant pulsion animale que maîtrisait difficilement les Hollow et ce même pou les Adjuchas. Il voyait d’un très mauvais œil toute incursion de Shinigamis qui signifiait toujours un trouble inutile de l’ordre des choses. Lui qui aimait temps regardé avec une fascination morbide ses frère de rangs inférieur s’entre tuer, n’hésitant pas même parfois à avantager l’un ou l’autre dans sa lutte pour la survie et le pouvoir quand son potentiel lui paraissait prometteur.
C’est pourtant une des ces incursion Shinigamis, toujours à a poursuite des Vastro comme lui, qui fût à l’origine d’un nouveau bouleversement de son univers. Au fond de lui il savait qu’il existait une autre porte de sortie, mais sûr de ses pouvoirs, il n’avait jamais même pensé à la chercher. Cette terrible nuit la (si nuit et jour on pouvait distingué au Hueco Mundo), ce fût un jeune mais particulièrement puissant Capitaine (qu’il eût bien plus tard le plaisir de tuer) qui lui fît face. Et le combat qu’il mena contre lui fût une orgie de violence, une effroyable danse de sang et de mort sur laquelle le temps n’eût pas de prise. Tout ce qu’il faut en retenir, c’est le coup de Zanpakuto puissant, qui détruit son masque. En temps normal, il aurait du mourir.
Oui il aurait du, mais voilà, Dante ne mourrait pas aussi facilement. L’arrancardisation ce fait normalement par le biais du Hougyoku, il le sût bien plus tard. Mais lui, lui dérogea à toute convention, toute règle et détruit sur son chemin le concept de l’impossible. Son masque briser ne le tua pas et de cela l’arrogant Shinigamis aurait du s’assurer. Il le rendît plus fort, lui permettant de recouvré la forme humaine qu’on lui connaissait aujourd’hui après des nuit et des nuit de souffrance et d’agonie, on ses cris horrifiant déchirèrent le silence d’indifférent monde des Hollows. Au bout de jour et de nuit interminable, il se releva, les main d’un homme s’ouvrant sous ses yeux, avec à la place du cœur, ce trou, ce vide qu’il connaissait si bien et qui caractérisait les Hollows. Aujourd’hui, il est probablement le seul Arrancar naturel à sa connaissance. Ses nouveaux pouvoir, attirèrent bien l’attention de la Soul society, mais très vite après avoir perdu un capitaine et constatant que Dante ne représentait pas par ses activité une menace. Il laissèrent l’Arrancar en paix, et décidèrent d’ignorer même son existence.

C’est ainsi, que son nom se perdit dans les limbes du temps, et ne devint qu’un funeste présage sur les registre du Seireitei. Lui ? Il est probablement l’un des plus vielle (bien que ça juvénile beauté ne le laisse pas paraître) Arrancar, et sa vie léthargique ne prît vraiment de sens que le jour, ou il rencontra, tel une apparition…Ce qui deviendrait Le Primera. C’est lui qui le trouva, plongé dans l’observation passive du Hueco Mundo, observant comme on observe un combat de coq, les Hollows s’entre tuer. Et qui lui offrit l’idée d’un Hueco Mundo meilleur, fait d’un ordre qu’il aurait instauré. Etait-il plus fort que lui ?…Il n’en savait rien, probablement, au fond il s’en fichait. A présent, il logeait à Las Noches et c’était…El Segunda Espada, pour le pire comme pour le meilleur, mais dans tous les cas, sûrement pour le meilleur.


PS: Le test RP viendra demain dans la soirée normalement, désolé de ne pas le joindre immédiatement mais avec mon oral de Bac demain même j'ai pas pu tout faire.Et je préfère déjà vous soumettre cet partie si (comme ça si ça c'est déjà pas bon ben je vais pas plus loin). Cela dis je peux parfaitement étoffé encore le BG voir les description. Ce n'est pas un problème. Sur ce bonne lecture et bonne nuit! (désolé si il était nécessaire de dmander la permission à un admin avant de se présenter...Je viens d'y réfléchir la, dans ce cas je le ferrai dès que je le pourrai)


Dernière édition par Dante le Ven 6 Juin - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Segunda Espada
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 28
Localisation : En dessous d'une pompe à bière plus que certainement

Informations des personnages
Rang: 2
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Présentation:Segunda Espada   Mer 4 Juin - 11:28

Edit:Voilà le post!En espérant que vous prendrez plaisir à le lire (c'est ça le plus important!!!) et qu'il ne comporte pas d'incohérence (sa arrive parfois et l'univers de ce forum reste particulier même si c'est celui de Bleach...Et c'est ça qui est bon!). Par contre désolé mais je dois le posté en deux fois.

Post RP




Encore, encore une autre journée passée en haut de sa tour d’ivoire, au sommet de Las Noches la u se trouvait les quartier désigné du Segunda Espada. Une journée comme tant d’autre passée à observer les landes désertique et infinie du Hueco Mundo. Agrémenter seulement de quelques arbres dessécher semblant mort depuis des millénaire et qui venait briser la courbe langoureuse de si de là que formait le paysage du désert de sale blanc qui entourait Las Noches. Un paysage chaotique ?Non, merveilleusement simple et épurée, dessinant la, au pied de la forteresse de superbe arabesque sculpter par les vents indifférent qui balayait parfois le désert blanc. Dante aimait la paix et le silence apaisant de ce désert. Oh oui voilà tout ce qui suffisait à plonger dans d’interminable méditation qui suffisait à son contentement, le plus puissant des Espadas en dehors du souverain Primera. Du haut de sa tour son regard comme son esprit scrutait des heures entière sans le moindre interruption ce que nul autre que lui, coutumier de ces séances d’observation passive, n’aurait pu voir. L’incessant jeux de vie et de mort auquel se livrait les Hollows, l’incessante lutte pour la survie qui pour beaucoup était la seul vision d’une vie simpliste et presque animal. Ses yeux, balayait le désert et son esprit sondaient les niveaux inférieurs, que ces petits arbustes insignifiants, parsemant le désert, qui n’était enfaite que la cime d’arbre plus grand, noble et puissant, que toute les créations humaines connue ou inconnue à ce jour, traversait indolent.
Un léger sourire flottait sur les lèvres de Dante ses yeux dans le vague assis sur le rebord de la tour, une jambe pendant négligemment dans le vide, l’autre replié sur le bord, son coude appuyé sur l’arc obtus qu’elle formait, soutenant son menton de sa main, immobile. Il était plongé dans la contemplation d’un combat d’une violence écœurante entre deux Hollows, l’un poussé par une faim cannibale tentait de mettre à bas son adversaire dans le but de le dévorer et d’absorber ses pouvoirs. Bien sûr, son adversaire du moment ne se laissait pas faire et conscient de l’enjeux, semblait être décider à prendre le statut de prédateur et non de proie. Ce petit duel, d’une cruauté épouvantable, l’amusait et l’horrifiait à la fois. A présent qu’il était sortît de la jungle primitive du Hueco Mundo, il se plaisait à l’observer avec une fascination morbide qui l’épouvantait lui-même. Pourtant, tout était trop calme et quelques chose dans le doux Alizée qui c’était levé sur le désert obscurcissait ses pensées lui susurrant à l’oreille que quelques chose devait bientôt se produire. D’un autre côté tout était trop calme, et ce depuis trop longtemps. Comme ce n’était qu’un vague présage au allure innocente, il supposait que ce ne serrait rien d’important, mais suffisamment pour l’obligé à s’impliqué. Au fond c’était peut-être de simple superstition, née de cet envie inavoué de pouvoir un peu dépoussiérer sa vielle cape rouge, ses gantelet d’acier et peut-être s’il avait de la chance son Zanpakutô. Peu importait, il chassât de la main comme mon chasse une mouche ces pensées parasite qui l’empêchait de suivre correctement le déroulement du balai mortel auquel se livrait les deux Hollows de rangs inférieur.

« Maître ..? »

La voix rompit complètement la concentration, déjà fragile après avoir été malmené par ces quelques pensées parasite, de Dante et son esprit perturbé par une invasion d’un monde externe se détourna des bas fond du Hueco Mundo, qui frémît de soulagement en sentant la toute puissante conscience qui leur était de plus inconnue se retiré. Le coude de Dante glissa sur son genoux et il manqua de peu de basculé dans le vide, se rattrapant de justesse grâce à ses réflexe surhumain, évitant ainsi l’ennuyeuse et interminable chute qui s’en serrait suivie. Un rictus de cet colère capricieuse qui le prenait parfois déforma son visage, puis disparu aussitôt qu’il aperçu le visage de la Fraccion. Esméralda était une de ses Fraccions préféré, il l’avait observer pendant toute son évolution de Hollow du haut de cette même tour, avait visité ses rêves et envahit de nombreuse fois son esprit pour l’amener jusqu’à. Et enfin avait assisté à son Arrancardisation avec ravissement. Quelque ait été sa forme, Arrancar ou Hollow, il avait toujours apprécier sa subtil intelligence et sa manière raffiné et polie de lui tenir tête quand elle ne partageait pas son avis. Il laissa un instant son regard vagabondé sur son visage au trait élégant et ses magnifique cheveux brun sombre, accrocha un instant son regard de jade et détailla ses lèvres brillante. Puis repris en détourna son attention pour la fixer à nouveau droit dans les yeux.


« Eh bien ???Qu’y a-t-il qui justifie cet interruption ?Ta présence par ici est rare elle doit donc avoir un sens. Bien que tu sois toujours la bienvenue dans mes quartier. »

Un sourire malicieux agrémenta cet dernière phrase ponctué par un soupir, légèrement exagéré de la Fraccion. Qui ne pût d’ailleurs s’empêcher de laisser paraître un léger sourire amusé aux commissure de ses lèvres.

« Eh bien vous allez encore vous mettre en colère, mais les deux nouveau Fraccion…comment s’appelle-t-il déjà…Vous savez ces jumeaux stupide que vous avez dans votre immense bonté pris sous votre aile. Eh bien ces deux idiots on décidé de s’offrir une petite excursion sans autorisation dans le monde des humains, ce qui évidemment à attiré l’attention du Primera qui furieux face à tant d’indiscipline…Eh bien à décidé que c’était à vous de réparer les dégâts et d’aller les rechercher. Il était vraiment furieux, je crois qu’il ne les aimaient pas beaucoup non plus dès le départ. Quel idée aussi de votre part de les enrôler… »

Dante leva la main impérieux pour faire taire Esméralda, il n’y avait rien d’apparemment hostile dans ce geste, mais elle avait parfaitement compris à travers ce geste calme et posé, qui ne masquait pas les léger tremblement de colère qui secouait sa main. Qu’il ne tolérerait pas plus qu’on conteste ses décisions ou qu’on les commentes. Elle aimait beaucoup son maître et avait une relation très complice avec lui, mais elle savait aussi ou et quand s’arrêtait ces petite incartade qu’elle se permettait vis à vis de son rang et des convention protocolaire. Elle le regarda un instant et frémît, plaignant presque ces petits effronté, comprenant que la fureur quasi divine de Dante di Allessandro allait bientôt s’abattra sur ces pauvres idiots. A son encontre il ne c’était mis qu’une foi en colère, mais chaque instant de ce terrible moment qui lui avait semblé si long était resté gravé dans sa mémoire. Il avait libéré son reiatsu monstrueux d’un seul coup, qui n’avait pour seul comparaison possible que celui du Primera et qui était le seul Hollow de tout Hueco Mundo à pouvoir se vanté de le surpasser…Et la différence n’était guère énorme. Cette puissance colossal n’avait pas seulement fait trembler toute l’aile Nord de Las Noches, mais avait surtout mis, sans qu’il ai besoin de bouger le petit doigt, à genoux Esméralda, qui si elle avait été soumis à une telle pression spirituel trop longtemps aurait pu en mourir étouffé ou au mieux perdre connaissance. Ca avait été sa seul punition et elle avait suffit largement à lui passer l’envie de mettre les pieds la ou ce ne lui était pas permis. Le pire, pour les deux indiscipliné c’est qu’elle était certaine qu’il ne se contenterait pas de libéré sa colossale puissance spirituel. Dante se leva sans un mot et descendît calment les marche de la tour, franchît lentement les couloir qui le séparait de ses quartier tout proche et y entra. D’un geste mesuré il pris sa cape rouge et la revêtît. Toujours aussi lentement il enfila ses gantelet d’acier sombre qui luisait d’une lueur malveillante et toujours sans rien dire sortît. Lorsqu’il franchît le portail vers le monde humain, après avoir pris soin de savoir ou se trouvait les deux imbéciles, il n’eût même pas un regard en arrière. Si Esméralda avait croisé ses yeux à ce moment la, elle serrait probablement resté pétrifier sur place par le brasier de haine et de colère qui lui sait au fond de ses yeux rouge.


Dernière édition par Dante le Jeu 5 Juin - 0:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Segunda Espada
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 28
Localisation : En dessous d'une pompe à bière plus que certainement

Informations des personnages
Rang: 2
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Présentation:Segunda Espada   Jeu 5 Juin - 0:25

Suite et fin du Post RP, excusé moi pour la séparation guère très élégante entre les deux partie ainsi que entre le Bg et le post RP (part1). Mais je n'ai pas pensé au faite que d'autre message serrait posté entre temps et m'empêcherait de poster à la suite (c'est logique je sais mais dans mon empressement...J'ai oublié de prendre en conte se paramètre).

***



Lorsque ses pas résonnèrent sur le sol humide des trottoires parisiens, quelques seconde à peine c’était écoulé entre son départ du Hueco Mundo et son arrivée dans la capitale française. La porte qui c’était ouverte sur son passage se refermait seulement, et déjà son esprit c’était envolé à la recherche du Reiatsu de ses deux Fraccion rebelle qui avait osé défier son autorité, le sang battait ses temps au rythmes de la fureur. Même si ces petit malin avait dissimulé leur Reiatsu (ce qui aurait été la chose la plus élémentaire à faire), il n’aurait aucun mal à les retrouver, ses longues passée à observer le Hueco Mundo de sa tour Blanche battue par les vents avaient aiguisé ses sens à l’extrême. Dans ce domaine (et probablement étais-ce le seul, bien qu’il n’ait jamais vérifier) il pouvait rivaliser avec le Primera, ce n’était donc pas deux vermisseau aussi doué les eut-ils trouvé qui allait lui échapper. Il ne mis d’ailleurs pas longtemps avant de les localiser. Les imbécile n’avait même pas pris cet peine élémentaire de masqué leur aura. Dante le ressentît presque comme une insulte. Il s’apprêta à accélérer le pas d’un Sonido, mais fût stoppé dans son élan par une myriade de sensation fugace qui vinrent clignoté dans son esprit comme de petit point clignotant sur un radar. D’autre Reiatsu !Faible mais nombreux, qui entourait progressivement les deux Fraccion sans que ces deux inconscient sans rendre même conte. Deux mot simple mais lourd de signification franchirent en un murmure ses lèvres étiré en un rictus amusé plus que surpris.

« Soul Army… »

Un humain qui passait, n’eût que le temps d’observer la mystérieuse silhouette rouge de l’Espada, lui qui semblait le voir, quand en à peine un battement de paupière, il avait disparu sous ses yeux, ne laissant derrière lui comme unique preuve de son passage, que le bruit caractéristique du Sonido. Il réapparu plus loin perché, sur le toit d’un immeuble rénové du 20ème à l’architecture ridicule et qui caractérisait les immeubles de banlieue, à quelques kilomètres seulement des hommes de la Sou Army, inconscient que le piège qu’il tentait de tendre a ses deux Fraccíon et qui mobilisait toute leur attention allait être l’élément qui permettrait, sans bruit et avec une rapidité effrayante, leur extermination pure et simple. Pourquoi ?D’abord parce qu’il détestait les humains prétentieux de la Soul Army, ensuite parce qu’il était de toute façon sur son chemin. Et enfin parce que, puisqu’il avait fait le déplacement il ne voyait pas pourquoi il se priverait d’une petite récréation. D’un bon gigantesque il se laisse tombé au milieu de la rue déserte. Les soldat humain était un petite dizaine, sur la gauche, tapi dans l’ombre d’une ruelle perpendiculaire, il sentît un Reiatsu légèrement plus puissant qui devait être celui de l’officier. Il avançait en longeant les mure et en se cachant dans l’ombre des bâtiment ou comme leur officier dans les ruelles. Il repéra aussi un autre humain perché sur les toit juste au-dessus de lui qui ne l’avait pas encore vu, ce dernier camouflait mieux encore que les autres son aura spirituel. Il était réparti dans tout les périmètre refermant petit à petit le cercle sur les deux Arrancars insouciant qui au croisement de la rue endormie jouait visiblement avec beaucoup d’entrain avec un pauvre âme humaine découverte sans aucun doute au détour d’une ruelle et qu’ils avaient chassé jusqu’ici.

Le son distinctif du Sonido teinta à peine au oreille du soldat perché en haut du toi, sous sniper chargé et près à faire feu sur les deux Arrancar au milieu de la rue, que sa tête roula sur le sol tranché d’un coup sec par la main ganté de fer de Dante dont les doigt pointu était aussi tranchant que n’importe quel Zanpakutô. Le sang de sa victime se répandit lentement sur le sol, son rouge envoûtant contrastant étrangement avec les ténèbres de la nuit. L’espada regarda le ciel étoilé du monde humain et d’un Sonido continua la curée.

Un autre soldat dans une rue avoisinante eu le corps transpercer de pare en pare par une ballas, n’ayant même pas eu le temps de prendre conscience de la présence de l’Arrancar derrière lui. Une ruelle plus loin encore, un autre mourût de la même, immédiate et expéditive méthode. Puis un autre, et encore un, jusqu’à l’avant dernier, qui eu juste le temps de se retourner pour voir son compagnon mourir de la même façon que tout les autres, avant de croisé le regard de l’Espada, juste un fraction de seconde et d’en perdre la raison, incapable de supporter la vision de puissance qui en émanait. Dante lui transperça le cœur, sans hésiter un seul instant, conscient que l’homme avait sombré dans la folie. Oh !Il aurait pu l’épargner, mais sa faiblesse l’écœurait et il avait lu dans son esprit, l’espace d’un instant, bien plus d’horreur sans nom, que même un Hollow ne possédait pas eux-même au fond de leur âme à leur état le plus primitif. Le dernier soldat, l’officier, surgît à cet instant dans la ruelle hurlant dans sa radio qui avait fait silence totale jusque la, l’ordre d’assaut…Puis s’arrêta net, se heurtant au sourire outrancier des deux Fraccions qui trop concentré sur leur tâche n’avait même pas remarqué le carnage qui avait sévit autour d’eux (il faut dire que Dante avait pris bien soin de ne pas laissé allez son aura) et était ravi de voir arrivé un nouveaux jouet.

Constatant qu’il était seul, il fît un pas en arrière, c’était un lieutenant, un gradé de la Soul Army parfaitement capable de tenir tête à ces deux démon en attendant des renforts. Pensait-il du moins, jusqu’à ce qu’il comprenne enfin, bien que la question n’aie que fugacement effleuré son esprit plus pratique que logique, qui avait vite enregistré l’information de l’absence de ses hommes comme un vulgaire contre temps et directement réfléchi à une solution. Qu’il comprenne enfin, pourquoi ses compagnons avaient tous disparu…Sans le moindre cris. Son Reiatsu surpuissant le submergea alors qu’il sortît de l’ombre d’une rue sur sa gauche, sa cape rouge et ses cheveux noir, soulevé par la brise orageuse qui soufflait alors sur Paris, ses yeux couleur sang fixé dans les siens. Lui ? Il était passée de brave et courageux lieutenant des armée du monde humain à un nouveau-nés, à peine capable de respirer, suffocant sous la masse insoutenable qu’exerçait sur ses épaules le Reiatsu de cet Arrancar. Il n’avait jamais imaginé qu’une tel puissance puisse existé chez ses démon, mais à présent il comprît que c’était probablement la derrière expérience qu’il faisait. Son esprit eu tout juste le temps de se faire à cet évidence, qu’une ballas qui fît exploser le sol derrière lui, transperçant son corps de pare en pare, ne laissant à la place de son cœur qu’un trou fumant. Le sourire de l’Espada s’élargit lorsque l’officier s’effondra. Et il ne pût s’empêcher, comme pour conclure ce distrayant chapitre d’ajouter :


« Trop faible, vraiment… »


Puis de se retourner vers les deux fraccions une horrible expression de haine et de fureur déformant ses trait habituellement si élégant.

« Mais je suis sûr que vous, petit misérable et importun vermisseau qui osé abusé de ma bienveillance, que vous êtes du même avis que moi ! Ou êtes si ridicule que vous n’aviez pas même senti la présence de ces cafards vous encerclant peu à peu, près à vous bondir dessus ! »

Les deux jeunes Arrancar devinrent pale, leur visage jumeaux encadré de leur long cheveux bleu pour l’un vert pour l’autre, laissant flotté une mine déconfite à la place du sourire narquois qu’il affichait quelques instant plutôt. L’un d’eux, terrifié, voulût s’enfuir mais n’eût même pas le temps de se retourner que leurs maître état déjà la, derrière lui, sa main pressant douloureusement son épaule, qui se brisa un instant plus tard dans un craquement d’os écœurant.

« Nous règlerons, ça de retour à Las Noches…Entre Arrancar…votre stupide escapade ne va sûrement pas tardé à en ramené d’autre ici ! »


***


Lorsque Esméralda, revint quelques jours plus tard, visiter son maître en haut de la tour, ayant attendu quelques jours que la méditation silencieuse à laquelle il s’adonnait ait apaisé sa colère. Elle lui demanda timidement ce qu’il était advenir des Fraccions…a cet question, le Segunda répondit :

« Qui sait…Je n’ai jamais été un adepte des conventions…Qui sait… »

Son dos fût parcouru de frisson en pensant à ces deux jeunes Arrancar que plus personnes n’avaient revu depuis leur escapade. Elle se surprît elle-même à murmurer.


« Quel folie leur a pris… »

Un sourire mauvais au lèvre, Dante lui répondît :

« Quel dommage… »

_________________


Dernière édition par Dante le Lun 1 Déc - 3:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saruwatari Masaki
Ichi Ban Tai Sô Taïshô
Ichi Ban Tai Sô Taïshô
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 12/04/2008
Age : 31
Localisation : Sereitei, quartier de la douzième division

MessageSujet: Re: Présentation:Segunda Espada   Jeu 5 Juin - 12:39

Très belle présentation ! Je la valide de ce pas ! Je te mettrait ton rang ce soir en rentrant chez moi ! Wink

_________________
Incarnation Bleachienne de Philippe Lucas
Gourou Sama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachsurvival.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation:Segunda Espada   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation:Segunda Espada
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Survival :: Centre de Recrutement :: Présentation de votre personnage :: Validées des Arrankars-
Sauter vers: