Bleach Survival

La guerre totale...Les mondes spirituels rattrapés par le réel...Qui l'emportera?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Techniques de combat Shinigamis:Zanjutsu, Hakuda, Hohou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante
Segunda Espada
avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 02/06/2008
Age : 28
Localisation : En dessous d'une pompe à bière plus que certainement

Informations des personnages
Rang: 2
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Techniques de combat Shinigamis:Zanjutsu, Hakuda, Hohou   Ven 5 Déc - 19:05

Zanjutsu, Hohou et Hakuda:

L’art du combat au sein de la Sou Society se fragmente en quatre catégories. Le Kidô, le Zanjutsu, le Hakuda et le Hohou. Respectivement art de la magie (aussi appelé Nécromancie), l’art de l’épée, l’art du corps à corps et l’art du déplacement. D’autres techniques plus spécifiques et personnelles existent, bien évidemment, mais en général elles sont elles-mêmes tirées de ces quatre grandes familles. L’Académie Shinigami fait de ces quatre grands types de combat sa base et donc ses matières principales. Pour sortir diplômé il faut traditionnellement maîtriser au moins trois de ces quatre techniques plus ou moins bien. Ici il sera question de seulement trois de ces quatre techniques. Le Kidô est en effet expliqué ailleurs en raison des nombreux sorts à détailler.

Le Zanjutsu :
Le Zanjutsu est la base de l’apprentissage du shinigami, c’est le mode de combat le plus courant et le plus important puisqu’il s’agit de l’apprentissage du combat au zanpakutô. Si l’on devait faire un parallèle avec les antiques arts de combat à l’épée humain et plus particulièrement japonais, on retiendrait le style très particulier des samouraïs qui s’en rapproche grandement ou encore le kendo qui existe encore aujourd’hui (et que la Soul Army a remis à l’ordre du jour dans ses divisions spéciales, pour tenter de mieux prévoir et anticiper les mouvement et les techniques shinigami de base en combat).

Le Zanjutsu se compose donc de tout ce qui implique l’utilisation d’un zanpakutô, de sa création à la maîtrise du Shikai puis à l’aboutissement et l’épanouissement totale qu’est le Bankai, ultime technique des shinigami d’une puissance hors norme. Mais il implique aussi des techniques de combats plus simples, comme purement et simplement le maniement du zanpakutô tel quel, scellé donc. La 11ème division, par exemple, pratique le Zanjutsu dans ce qu’il a de plus martial, son étendard. Ses shinigami se contentent donc en général de se battre avec les techniques de « base » du Zanjutsu, répugnant jusqu'à utiliser le Bankai même lorsqu’ils le possèdent et qu’il en va de leur vie. Sous sa forme pratique, le Zanjutsu peut donc être une technique incroyablement efficace comme n’importe quel art Martial une fois parfaitement maîtrisé. Nombre de shinigami de la 11ème ont prouvé qu’il était amplement suffisant pour terrasser un ennemi !

Le Hakuda : Si le Zanjutsu revêt un aspect plus important, du fait de sa dépendance directe à la création d’un zanpakutô, le Hakuda n’en reste pas moins à quelques encablures. Véritable philosophie, comme l’est l’Aikido sur terre ou le plus connu Kung Fu dont on pourrait croire qu’il mélange les deux, le Hakuda est un art que se doit de maîtriser au moins au niveau des bases un shinigami digne de ce nom. Pas au point d’en être un maître, simplement il s’agit autant de la formation de l’esprit que de l’exercice du corps qui est recherché dans le Hakuda. Le physique est taillé par l’exercice martial et rigoureux du Hakuda, pendant les longues années d’apprentissage à l’académie shinigami. Le but est de former de solides guerriers, capables de se concentrer sur un combat en toute circonstance, d’ignorer les douleurs superflues et de maîtriser les rudiments du combat à mains nues.

Comme dit plus haut, il s’agit aussi d’un formation de l’esprit, le shinigami, par la pratique de cet art de combat qui lui est si spécifique, apprend à maîtriser ses émotions comme son potentiel spirituel que le Hakuda le pousse à comprendre et à observer. Ainsi, il peut favoriser la compréhension et l’intimité entre un shinigami et son zanpakutô, ou purement et simplement la maîtrise de son Reiatsu qu’il gère et dose mieux. Ce qui peut faire naître une affinité avec le Kidô.

Pourtant le Hakuda ne fût pas toujours aussi important. Si avant la « grande guerre », les bases et les rudiments étaient enseignés aux jeunes shinigami, seule la deuxième division recevait une véritable formation en ce sens. C’est après la « grande guerre » qu’il fut décidé que les shinigami sortant de l’Académie devaient être plus complets et plus puissants, maîtriser un registre de compétences plus large. Le Hakuda devint une matière officielle aussi importante que le Kidô, dont chaque shinigami devait s’imprégner et qu'il devait maîtriser. Les résultats furent plus que signifiants. Aujourd’hui, bien que gardant un écart certain avec le soldat pure et dur, un shinigami se veut plus discipliné et plus rigoureux, mais aussi plus polyvalent. Ce qui par ces temps troublés s’avère être un avantage considérable.

La deuxième division reste cependant la maîtresse incontestée de cette discipline qu’elle pratique constamment (plus encore les services secrets shinigami qui sont de véritables maîtres en la matière), bien que leur formation les destine à un autre terrain que celui des champs de bataille.

Le Hohou :
L’art du déplacement shinigami, sans cesse en pleine évolution. Encore une fois c’est un art très prisé par le capitaine de la seconde division, mais tous les shinigami, à un moment ou l'autre de leur évolution, doivent apprendre à le maîtriser de façon plus complète. Car les shinigami ne possédant pas les vitesse et la puissance naturelle des Hollows, il leur est indispensable de compenser par l’apprentissage de l’une ou l’autre technique. Le Hohou est l’une d’elles. Avant d’être le Shuunpo il s’agit d’une façon bien précise de se mouvoir qui permet d’augmenter significativement la puissance de ses coups et la vitesse de ses mouvements et de ses déplacements. Comme toutes les grandes techniques shinigami aujourd’hui, les étudiants à l’Académie y sont formés. Contrairement aux autres techniques, la complexité de celle-ci oblige les professeurs à ne leur apprendre que les rudiments et à leur donner les clés qui leur permettront de pousser plus loin leur maîtrise de cet art du mouvement difficile.
C’est pourtant une arme terrible mais qui demande une expérience et un travail constant. C’est aussi l’art d’esquiver et de feinter (avec un mouvement entier du corps et pas seulement de son épée, ce qui rejoint le Zanjutsu et le Hakuda au Hohou).

À terme le Hohou hautement maîtrisé donne le Shuunpo, qui bien plus qu’une simple façon de se mouvoir devient une technique de combat à part entière constituée de mouvements très rapides. L’énergie spirituelle concentrée au niveau du dos (ou dans une quelconque partie du corps) est relâchée et pousse le corps en avant à très grande vitesse. Plus l’énergie est relâchée efficacement, plus le Shuunpo est rapide et précis. Certains capitaines voire shinigami ont fait du Shuunpo une véritable obsession et ont basé leur style de combat entièrement dessus. C’est le cas de nombreux shinigami de la deuxième divisions, mais aussi et surtout de quelques avatars célèbres issus de cette division ou d’une autre. La plus célèbre est sans aucun doute Shihouïn Yoruichi, qui était surnommée la Reine des Éclairs tant la vitesse qu’elle atteignait était impressionnante, mais aussi celle qui fut formée par le maître : Soi Fong, dont on dit qu’elle égalait presque Yoruichi. Ainsi que certains des plus célèbres capitaines, comme Kuchiki Byakuya ou encore Urahara Kisuke (moins que ses trois homologues, certes, mais il maîtrisait une bonne partie de toute les techniques shinigami).

À ce niveaux là, les combats deviennent avant tout une question de perception et d’instinct tant la vitesse atteinte ne permet plus physiquement aux yeux de suivre les mouvement.

Le Hohou reprend également la technique de vol des shinigami, qui consiste à concentrer une parcelle d’énergie dans les pieds pour pousser le corps vers le haut.

NB : Toutes ces techniques demandent des dépenses constantes d’énergie spirituelle, il est donc évident que seuls certains shinigami parmi les plus puissants peuvent user de ces techniques de façon systématique.

Techniques spéciales découlant du Hohou et du Hakuda: Le Shunko :


Technique créée par la désormais célèbre Shihouin Yoruichi, le Shunko est plus qu’une technique de déplacement ou de combat, c'est un mélange subtil mais terriblement efficace des deux. C’est en fait véritablement une autre discipline martiale. Il s’agit de concentrer son énergie dans le torse, les jambes et les bras, ce qui les rend non seulement plus rapides mais aussi incroyablement solides, et qui permet d’enchainer les attaques à une vitesse sidérante. L’énergie déployée est tellement puissante qu’une partie des vêtements peuvent se déchirer lors de sa libération, même partielle. En fait, elle fonctionne sur le même principe que le Shuunpo mais combiné au style de combat du Hakuda : à chaque coup, l’énergie est concentrée soit pour donner une solidité impressionnante aux membres, soit libérée pour créer une explosion d’énergie au moment de l’impact. De plus, la concentration d’énergie dans différentes parties du corps permet d’utiliser le Shuunpo en permanence, de façon bien plus puissante que lors d’une utilisation normale.

Il est à noter que la libération d’énergie au moment de l’impact relève d’une maîtrise incroyable du Shunko. Mal utilisée, cette technique pourrait toucher plus ou moins gravement son utilisateur. Shihouin Yoruichi, et plus tard Soi Fong, qui furent les deux seules connues à ce jour à maîtriser ce type de technique, laissèrent derrière elles beaucoup de détails et de précision à la deuxième division concernant cette technique très spéciale. La seconde division garde jalousement le secret autour du Shunko, attendant patiemment le retour d’un capitaine ou d’un membre capable d’exploiter les manuscrits. On sait aujourd’hui que le Commandant du Gôtei 13 maîtrise cette technique, cependant pas au niveau de Yoruichi autrefois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Techniques de combat Shinigamis:Zanjutsu, Hakuda, Hohou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premières techniques de combat [ PV Plume d'Ange ]
» Catalogue des techniques de combat
» Combat avec boucliers de duels judiciaires
» [Validé]Techniques de Mifune Yojimbo
» Techniques de Kazuya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Survival :: Avant Propos :: Base de données :: Soul Society-
Sauter vers: