Bleach Survival

La guerre totale...Les mondes spirituels rattrapés par le réel...Qui l'emportera?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kiefer - HM Powa [Primera Espada]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiefer
La Primera Espada / Kiefkief
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 33
Localisation : Wherever I may roam

Informations des personnages
Rang: 1
Expérience:
1200/1200  (1200/1200)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Dim 20 Avr - 2:04

Présentation personnelle :


Prénom : Vous vous rendez compte que si je vous le dit je serais après dans l'obligation de vous tuer?
Age : 24
Expérience en RP : Longue et prolifique XD. (mais moi vieux papy, moi parfois avoir mémoire qui flanche...)
Autre :


(ce qui veut dire en décrypté : j’ai un humour de merde XD)



Présentation de votre personnage :


Nom : Kiefer
Prénom : Inconnu
Age : Ca ne se compte plus bien entendu
Race et Grade : Arrancar, Primera (si possible tant qu’à faire ^^)


Zanpakuto : Torquemada

Forme scellé : La lame de cette arme est plutôt longue, ce qui confère à son porteur une allonge fort appréciable. Kiefer est assez grand, donc ces centimètres en plus ne le gênent pas. Ce Zanpakutô a la particularité de ne pas avoir de garde. Vu de loin, il fait plus bâton que katana.
Kiefer le porte à la ceinture, du côté gauche, mais il lui arrive aussi de se balader en le gardant posé sur une épaule, ou comme une cane.



De base, Kiefer n’a pas vraiment besoin de libérer son Zanpakuto. Son Hierro est très résistant et sa vitesse suffisante pour le sortir des mauvaises situations. Et puis de toute façon rares sont ceux qui osent l’attaquer. Son sang en lui-même est bien assez dangereux comme ça ! (vous avez vu Alien ? XD)

Résurrection : « Trépanne Torquemada! »

Kiefer doit simplement sortir la lame de son fourreau et prononcer cette phrase. La lame et le fourreau disparaissent et le Primera reprend à peu de choses près sa forme de Vasto Lorde (cf. Histoire). La corne sur son front a elle par contre disparu. Sa peau est sombre et luisante, ses cheveux blancs et les seuls vêtements qu’il peut porter sont des enchevêtrements de plaque de métal. Malgré leur résistance et toutes ses précautions, il doit d’ailleurs en changer souvent, elles ne résistent pas longtemps à la corrosion.

Sous cette forme, Kiefer a plusieurs cordes à son arc. Son hierro résistant est recouvert en permanence d’une sorte de pellicule luisante d’acide. Ce n’est pas répugnant, ça lui donne juste un effet « sortie de piscine », mais par contre c’est dangereux. Le contact avec ce liquide désagrège toutes les matières, même les plus dures. Les lames des zanpakuto sont abîmées, les tissus et autres matières aussi. Alors je ne vous raconte pas l’impact sur la chair. Sachant qu’en plus il régule la production d’acide à volonté, mieux vaut ne pas se frotter à lui. Son sang aussi n’est pas des plus doux. Les balles de fusil humain n’arrivent généralement pas à percer son Hierro, et même si c’était le cas, elles seraient dissoutes par le contact avec son sang. C’est grâce à ce pouvoir qu’il a pu survivre si longtemps et devenir aussi puissant : Pas question d’essayer de le croquer ou tenter le corps à corps avec cette bête là !

Pour se battre, il dispose en plus de deux lames courbes, armes de contact mais aussi armes de jet qu’il lance et qui reviennent comme des boomerangs.

Zenkai : « Pars en fumée »

L’image est assez près de la réalité puisque son Zenkai a un impact sur sa consistance propre. Que ce soit entièrement ou partiellement, son corps se désagrège en particules microscopiques qui fondent sur leur cible ou volent en nuage. La brume corrosive fait fondre à peu près n’importe quoi s’insinue à peu près n’ importe où…


Description physique : Il est connu que les Arrancars ont une forme humaine. Kiefer ne déroge pas à la règle. Plutôt grand, puisqu’il dépasse le mètre 90, il ne présente pas une carrure spécialement imposante, bien que tout à fait raisonnable. Ses muscles sont présents, secs et nets, bien dessinés. Il se tient toujours droit mais avec une démarche décontractée, un peu dégungandée ce qui est un décalage assez flagrant avec l’importance de sa position. Sa silhouette en générale n’a rien de particulier mais force est de constater qu’il impose immédiatement le respect. C’est un charisme qui ne s’explique pas mais qui pourtant est bien réel.

Sa peau est claire sans être trop pâle. Elle possède même un petit hale cuivré qui fait ressortir encore plus sa chevelure. En effet, ses mèches sont d’un blanc immaculé, vaguement brillant, légères et souples. Ses traits de visage sont assez fins et il semble plutôt jeune, ce qui était déjà le cas dans sa vie humaine, puisqu’on lui donnait facilement 5 ans de moins. Il a toujours eu cet air de gamin mais son assurance compensait ce « détail ». Une gueule d’ange, quel masque trompeur ! Ses yeux, eux, sont plus en accord avec sa vraie personnalité. Pétillants et mobiles, ils vous scrutent de l’intérieur avec tellement d’insistance, que son regard force souvent ses interlocuteurs à détourner leur attention ailleurs que sur sa personne. Leur teinte aussi est étrange, puisqu’ils sont d’un vert luisant, la couleur de l’acide.

Il porte généralement des tenues confortables et pratiques. Il a remis au goût du jour pour l’Espada les bottes noires et blanches de l’époque passée ainsi que le hakama blanc à ceinture noire. Pour le haut, il s’est choisi quelquechose de simple, une tunique blanche ajustée très près du corps, à col montant ouvert jusqu’à la clavicule. Elle ne comporte pas de manches mais pour couvrir ses épaules il s’est procuré une longue bande de tissus gris souris qu’il enroule plusieurs fois autour de son cou. Un peu parcequ’il n’aimait pas voir ses bras nus, il arbore autour de ses poignets et avants bras des sortes de larges bracelets en cuir sombre et métal poli qui servent uniquement pour la déco.

Enfin en ce qui concerne ses attributs de hollow : son trou de hollow est situé assez haut, juste sous la clavicule. On ne le voit généralement pas à cause de son « écharpe », quand au 1 tatoué indiquant son rang, il est situé dans son dos, à la base de sa nuque, lui aussi rarement visible. Son résidu de masque n’est vraiment pas imposant. Il aurait pu avoir bien pire, genre conserver sa corne de Vasto Lorde. En fait, il ne présente que deux espèce de T à l’envers situés chacun sous ses oreilles, sur son cou. La barre horizontale du T est solidement arrimée à sa peau alors que la barre verticale est mobile, accrochée à son autre extrémité juste derrière l’oreille grâce à une petite articulation fixée à son crâne.


Description psychologique : Kiefer est un dirigeant parternalistico-tyranique. Quelle belle expression. Pour résumer, il aura tendance à se conduire avec vous comme quelqu’un s’assez proche (bien que inaccessible), souriant (mais un sourire peut être faux), pas du genre à grimper sur un trône en hauteur pour contempler la plèbe du haut de son rocher. Ce n’est pas de la démago que de rester au niveau des autres, c’est jusqu’il a trop besoin de contact pour rester distant ainsi. Le côté tyrannique s’exprime d’une façon tout autre. La loi du talion est le plus aimable de ses concepts de vie. Faites lui une crasse, il vous la revaudra au centuple. Plutôt rancunier, et doté d’une mémoire étonnement sélective, il ne pardonne pas facilement et si il lui arrive de se montrer magnanime, il n’en reste pas moins que ses punitions sont toujours exemplaires.

Il ne s’en rend pas compte lui-même, mais sa façon de faire rappelle trait pour trait son comportement lorsqu’il était vivant : être la tête d’une branche locale de la mafia russe, connue pour être une des plus radicale et des moins tendre, ça vous forge un caractère radical. Avec ses hommes il se comportait ainsi, main d’acier dans un gant de velours, avec les arrancars et espada, il reproduit ce schéma. Son intellect est vif et il sait jouer de stratégies pour arriver à ses fins. Ses plans sont parfois déroutants, mais gare à vous si vous tentez d’y insérer vos idées personnelles. Même si il semble ouvert, ne cherchez pas à discuter ses ordres. Il sait très bien quelle est sa place et où sont les vôtres. Si il se retourne vers vous avec un grand sourire et vous fixe du regard, vous avez intérêt à baisser les yeux et filer.

Sinon, au combat c’est quelqu’un d’assez joueur. Il semble tout prendre à la légère, et généralement aime que ça finisse vite. Si par contre vous l’avez cherché, il n’aura pas d’état d’âme à vous en faire baver. La pitié ne fait pas parti de ses sentiments habituels et il n’a aucune gène à la vue de scènes gores.

Autre chose de caractéristique : Kiefer est un tactile. Il aime toucher les gens, même les effleurer, et ce sans vraiment de raison. Ca peut être très dérangeant pour les autres, mais il ne peut s’en empêcher. Depuis son passage en Hollow, il avait toujours été un intouchable, trop dangereux, et ses pouvoirs le maintenaient loin de ses semblables. Depuis qu’il est arrancar, donc sous une forme humaine, il peut enfin se permettre le contact. Il ne risque plus de brûler ce qu’il effleure (par accident j’entend). Si vous présentez une peau ambrée ou laiteuse, des cheveux qui ont l’air soyeux, ou même un détail qui retient son attention, comme une fossette au menton, vous pouvez être sûrs qu’il passera sa main dessus. Si en plus vous êtes un représentant du sexe faible qui en possède tous les attraits, là vous serez en face d’un pot de colle ! Mais difficile de dire non au Primera…


Dernière édition par Kiefer le Lun 21 Avr - 1:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saphyrr.deviantart.com
Kiefer
La Primera Espada / Kiefkief
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 33
Localisation : Wherever I may roam

Informations des personnages
Rang: 1
Expérience:
1200/1200  (1200/1200)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Dim 20 Avr - 2:05

Histoire : Milieu du vingt-et-unième siècle, époque pré-guerre de l’énergie. A cette époque là, le Grand Empire d’Europe était en place depuis quelques années, et dans le pays d’origine de Alexeï, plus à l’Est, coincé entre la vieille puissance Nippone et le nouvel Empire émergeant, il n’était pas question de se laisser écraser par cette nouvelle nation. Les crises avaient, comme partout, frappé cette société industrialisée pourtant un peu différente des autres, provoquant révoltes, grèves et rebellions. Peut être à cause du passé particulier du pays, bercé le siècle précédent dans la dictature bolchevique et la loi de la force et du silence, la répression avait été brutale et assez dure pour étouffer la dépression dans l’oeuf. Après tant d’années à subir une tyrannie bien pire, qu’étais-ce que quelques interventions sanglantes de l’armée pour rétablir l’ordre ?

Le pays avait bien profité de son rapide rétablissement, s’enrichissant et grandissant alors que les autres contrées mettaient du temps à se retourner, cherchant à résoudre la nouvelle menace que représentait la fin programmée du carburant fossile. Son étendue, la fertilité de ses terres du sud et la richesse en carburant de celles du Nord, donnaient à la Mère Russie la main mise sur le continent et cela dura pendant quelques années. Les différences sociales avaient toujours été flagrantes, mais à mesure que le pays s’enrichissait, les plus démunis vivaient mieux. Et les riches étaient encore plus riches. En somme, tout le monde était content. Avec le temps la suprématie passa aux mains de l’Empire d’Europe, ce qui était de toute façon prévisible, mais le peuple fier de l’Est n’oublia pas sa superbe pour autant, se faisant un plaisir de tenter du concurrencer leur puissant voisin.

Natalia Orlov était encore jeune quand elle donna le jour à son premier enfant, et si son mari avait le double de son âge, il n’en était pas moins quelqu’un d’aimant et de tendre qui la protégeait de la misère dont elle venait. Bien entendu, il avait des responsabilités et ce travail controversé qui le tenait loin de leur foyer, mais il avait fait l’effort de revenir pour assister à la naissance de son premier fils. Alexeï était blond comme sa mère et il était calme, pleurait peu, ce qui ravissait son père. Peu de jours après la naissance, son géniteur dut repartir.

Le jeune garçon grandit choyé par sa mère et par ses oncles restés au pays, dans le climat fort confortable de la bourgeoisie de la capitale. Très vite il avait comprit qu’il se passait des choses bizarres à la maison, que son père n’était pas seulement un chef d’entreprise expatrié, et qu’il en était de même pour ses oncles. Mais à grandir dans l’amour de la famille, on ne cherche pas à la trahir. Mieux, on essaye de suivre l’exemple, pour prendre un jour la relève. Leader d’une branche de la mafia spécialisée dans l’international, la famille Orlov jouissait également d’un certain appui au gouvernement, leur servant de contacts officieux. Avoir un Orlov dans une capitale étrangère, avec son réseau incroyable, permettait de récolter des informations qui n’auraient jamais filtré par la voie officielle. En quelquesorte, ils servaient d’espions. Mais bien évidemment tout ceci était caché. Caché au pays receveur, pour des raisons logiques, et cachées aux non initiés russes pour ne pas jeter le discrédit sur le gouvernement. Une relation tendue, basée uniquement sur une confiance instable, mais nécessaire. Le jeu de la politique…

Lorsque Alexeï eut 15 ans, il apprit le décès de son père. L’Empire l’avait fait tomber, non pas pour son travail de l’ombre, dont il n’avait pas idée, mais parcequ’il s’était trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. Une rafle contre les étrangers sans carte de séjour avait été effectuée, et Dimitri ainsi que quelques uns de ses hommes avaient été embarqués avec les autres. C’est seulement après l’exécution que l’Empire avait jugé bon de vérifier l’authenticité de leurs papiers… Pour finalement se rendre compte de leur erreur. Les corps avaient été renvoyés sans une lettre d’excuse et malgré la révolte grondante de l’organisation, le gouvernement de leur pays leur demanda de calmer l’affaire. Le patriarche serait vengé, mais doucement, sourdement. Il ne fallait pas prendre le risque de créer un conflit diplomatique… A regret, la famille se plia à cette requête, et continua son chemin.

Alexeï avait 25 ans en arrivant dans l’Empire. Il relevait son plus vieil oncle à la tête de leur branche locale, toujours sous le titre de dirigeant d’une grosse firme d’import / export. Il paraissait jeune, grand gamin parmi les adultes, mais était rodé aux questions financières et stratégiques. Sa carte de visite était déjà bien remplie, et son baptême du sang loin derrière lui. Au sein de cette société policée, on lui avait apprit à être plus discret, plus transparent que possible. Face à l’Empire, il était bien vu, on ne discréditait pas une entreprise familiale comme la sienne si facilement. Mais en souterrain, sa mission avait été de se rapprocher des représentant mafieux locaux avec lesquelles sa famille était liée, et de leur apporter aide et soutien. Tout en couvrant bien évidemment l’implication de son gouvernement.

Sa mort eut lieu seulement deux ans après ça. C’était un règne fort court par rapport à d’habitude. Normalement, un personnage de sa position était couvert au maximum et protégé par son gouvernement. En cas de problème, la couverture diplomatique prenait le relais et c’était le retour au pays dans heurts. Seulement une crise mondiale venait de tomber rompant complètement les ponts entre les pays. La guerre se déclarait entre à peu près toutes les nations pour le pétrole. Les dernières réserves étaient tellement convoitées que peu importaient le sang et les morts… Alexeï n’avait pas appris la déclaration de guerre depuis une heure que l’armée débarquait dans ses locaux. Tous les représentants étrangers, quels qu’ils soient, devaient être arrêtés et renvoyés manu militari chez eux. Néanmoins c’était la version officielle. Aucun de ces personnages ne sortit jamais de la maison d’arrêt.

Une mort brutale, souffrance, douleur, le Plus nouveau né était étonné de découvrir la chaîne au milieu de sa poitrine, et étonné de voir toutes les autres âmes qui traînaient près des pelotons d’exécution, hagardes, comme lui. Marchants sur les morts, ils voulaient tous partir d’ici, l’odeur du sang était infect, mais ce grand hangar ne présentait aucune issue. Ce n’était pas clair pour eux, mais en fait leur destin était déjà joué : ce serait le premier à se transformer en hollow (en présumant qu’il resterait dans l’enceinte du hangar) qui survivrait, alors que les autres serviraient de repas. Coup de bol, Alexeï gagna le gros lot, ce fut lui le premier, après seulement quelques jours. Il dévora les âmes et fracassa les murs du local en hurlant pour enfin s’échapper.



Le hollow, étrange forme squelettique, passa les premières années sur Terre, à dévorer ce qu’il trouvait. Le liquide verdâtre qui suintait de derrière son masque, seule partie en « chair » de son corps, avait la particularité de dissoudre les corps spirituels, âmes, hollows et shinigamis. Lorsqu’il avalait une âme, elle n’avait aucune chance se s’en sortir, elle était immédiatement dissoute et digérée. Ce mode de digestion permettait au hollow Kiefer de ne pas perdre une miette de cette précieuse force. L’acide lui permettait aussi de se défendre de façon efficace contre les congénères qui tentaient de le gober… Son essence même le rendait simplement immangeable !

Après un bon nombre d’années à traîner dans le monde des humains, le hollow, devenu huge hollow, passa au Hueco Mundo. Les humains classiques lui semblaient désormais fades et sans intérêt. Les hollows étaient bien meilleurs ! Maintenant qu’il avait à disposition des proies plus riches, il grandissait plus vite. Et toujours personne n’osait le croquer, on ne s’attaque pas à quelquechose qui peut vous blesser, même mort ! Le passage en Gillian se fit bizarrement, puisqu’il dissolvait systématiquement les autres êtres qui s’inséraient dans l’amalgame. Ce ne fut pas pour lui une période désagréable comme c’est le cas à peu près tout ceux qui étaient passés par là, puisque de toute façon, les hollows de l’amalgame n’avaient pas leur mot à dire face à l’acide. C’était même douloureux pour leurs consciences. Kiefer émergea donc sans trop de problème et pris le contrôle de son corps d’adjuchas.



Sous cette forme là, il gagnait un peu plus de chair, passant d’un squelette interne à un exosquelette. L’acide était toujours présent, mais il ne rongeait pas ses propres muscles. Il était plus humanisé qu’auparavant, mais son look restait franchement macabre. Son style de combat évolua un peu, il mettait plus de brutalité dans les attaques, fracassant les masques et les os de ses victimes. De plus en plus fort, il mangeait des proies de plus en lus grosses, et encore une fois il évoluait, doucement mais sûrement. D’autres se retrouvaient bloqués dans leur corps d’adjuchas, mais lui ne semblait pas avoir de limite. Chaque proie dévorée, dissoute et digérée contribuait à sa course vers la puissance. Lentement, puisque ce n’est pas une chose qu’on atteint facilement, Kiefer adjuchas disparut pour laisser la place au Vasto Lorde.



Ah, ils n’étaient pas nombreux les Vastos de l’époque. Les évènements sur Terre avaient fait baisser leur population, et les petites civilisations de Menos puissants avaient été décimées pour soi disant rétablir l’équilibre des mondes. Il n’était pas seul, mais rencontrer ses équivalents en force était rare. Moins dépendant de ses instincts et de ses appétits, Kiefer s’était lancé dans une quête de connaissance. Son intelligence était débridée et son cerveau avide de savoir après toutes ces décennies à ne penser qu’à bouffer. L’acide suintait désormais de toutes les pores de sa peau, sueur macabre et mortelle, l’isolant par défaut de tous les semblables qu’il aurait pu trouver. Solitaire, il parcourait le Hueco Mundo à la recherche de réponses à ses questions : qui avait construit le grand palais blanc ? Pourquoi la balance avait dû être rétablie ? Pourquoi les shinigamis semblaient aussi perplexes que lui ? Pourquoi y avait il de moins en moins de petits hollows dans le désert mais aussi de très puissants ? Ou étaient passées les âmes humaines qui manquaient cruellement aux plus faibles ? Il semblait qu’à force de vouloir rétablir l’équilibre, il y avait eu un loupé et le monde penchait désormais du côté des Hommes.

Au fur et à mesure de ses découvertes, à force de lectures de vieux grimoires qu’il manipulait avec moult précautions afin de ne pas les détruire au moindre effleurement, il apprit, et compris. La haine qui s’insufflait en lui contre les Hommes et la Soul Society n’était pas mesurable. Le bien-fondé de la présence des Hollows était pourtant clair : à chaque chaîne alimentaire, il y avait des prédateurs. Les détruire n’était pas une solution. Il finit par apprendre l’existence d’une substance, une perle noire, perdue depuis longtemps, et il entendit aussi parler d’une dernière évolution.

Dans une sorte de laboratoire délabré, près duquel un squelette érodé de dressait, debout, une lame dans la poitrine, immobile et dressé à l’encontre le temps (Kiefer se demandait bien de qui il avait pu s’agir), il découvrit une base de donnée pharamineuse, un Eldorado d’information, et c’est là qu’il apprit l’existence de l’arrancarisation. Après quelques hésitations, et après avoir mûrement réfléchit, il tenta l’expérience sur lui-même. Ce fut un franc succès. Le Kiefer actuel était né. Arrancar solitaire, il décida de reformer ce qu’il imaginait comme l’ordre sacré du Hueco Mundo, le retour à la civilisation. L’Espada et sa hiérarchie jetaient sur le désert stérile un parfum de renouveau. Il comptait bien, grâce à ce qu’il avait appris, redonner ses lettres de noblesse au Las Noches vide et stérile et rétablir la suprématie des hollows sur le monde, quitte à réduire au rang de simple bétail cette Humanité qui avait osé se mettre sur leur chemin. Kiefer en voulait plus aux Vivants qu’aux Shinigamis pour tous ces changements. Et pour à jamais asseoir sa puissance, Las Noches avait un allié à dénicher : une certaine perle noire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saphyrr.deviantart.com
Kiefer
La Primera Espada / Kiefkief
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 33
Localisation : Wherever I may roam

Informations des personnages
Rang: 1
Expérience:
1200/1200  (1200/1200)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Dim 20 Avr - 2:05

Test RP : Bwarf, pas génial mais bon... ><


"Алексей? К сожалению для разбудит вас, телефонный звонок…"
Alexeï ? Désolé de te réveiller, coup de téléphone…

Le grand corps tourna dans le lit, quittant avec regret la douceur chaude de la couette qu’il n’avait à son avis pas assez goûtée cette nuit. Jamais on ne l’aurait dérangé pour un coup de fil banal, si on se permettait de le réveiller pour ça, c’est que ça devait être important. Ses pieds touchèrent la moquette épaisse alors qu’il tentait de passer de la position couchée à assis sur le bord du lit. Il faisait frais dans la chambre, mais pas trop. Comme à son habitude, il ne portait pas grand-chose pour dormir, un petit frisson parcourut son dos, faisant trembler les feuilles de l’arbre tatoué qui trônait sur son omoplate.

" Который час? "
Quelle heure est-il ?


Son homme regarda da montre, le combiné téléphonique toujours en main.

" вскоре 8:00 "
Bientôt 8h00

Huit heures… Ca faisait trois heures qu’il était couché. Les gens n’avaient aucune pitié ? Et ils avaient la notion du décalage horaire ? Il avait eu à peine le temps de descendre de l’avion pour tenter de dormir un peu, et Ils le dérangeaient déjà. Kiefer savait d’avance qui l’appelait. Faisant un signe à son homme, il lui demanda d’apporter le combiné.

" Я слушаю "
J’écoute.


De l’autre côté de la frontière de l’empire, loin, très loin, et protégé grâce à une ligne privée cryptée, un envoyé du gouvernement passait le coup de fil comme tous les mercredis à la même heure. Regardant autour de lui, Kiefer aperçut Sophia qui dormait encore. Cette jeune femme était son coup de cœur du moment, une fidèle à son organisation puisque sa famille servait les Orlov depuis des générations. Elle avait l’avantage d’être docile et de confiance. Néanmoins il en fallait plus pour guérir Kiefer de sa paranoïa vis-à-vis des femmes…

Alors que le type sortait les banalités habituelles au bout du fil, l’homme tendit la main et secoua doucement l’épaule de la jeune femme, l’obligeant à se réveiller. Avec un petit soupir, elle s’étira et se leva, obéissante, enroulant un drap autour de son corps, puis sortit, encore un peu assoupie. Elle devait avoir quoi, 8 ans de moins que lui ? A peine sortie de l’adolescence. Soit…

" Две минуты, я перехожу на "
Deux minutes, je l’allume.


Kiefer se leva il sentait des fourmis parcourir ses jambes, il s’était levé trop vite. S’approchant de son ordinateur dernier cri, il se connecta au site habituel, un site protégé au look officiel, écrit en cyrillique. Dans les cases blanches il écrivit les mots de passe que le type lui dictait et cliqua sur valider. L’écran changea et une multitude de minuscules lignes blanches codées s’affichèrent sur fond gris. Bien. Ils disposaient désormais des nouvelles fraîches en provenance directes de l’ambassade. De quoi s’occuper quelques heures les prochains jours en somme. Ce même mot de passe lui permettrait d’envoyer des informations en retour, et seul lui devait le connaître, pour des raisons de sûreté. Parcourant des yeux l’écran, Kiefer se rendit compte que le compte rendu était plus court que d’habitude. Il aurait un peu de temps libre à consacrer à ses activités secondaires. Pour une fois…

Sans vraiment de cérémonie, son contact téléphonique lui souhaita une bonne après-midi et raccrocha. Après-midi, alors qu’il était 8h du mat’. Décidemment le gars n’avait pas la notion de décalage horaire, c’était un fait… Après avoir marmonné quelques insultes colorées sur le fait d’être réveillé aussi tôt, Kiefer forwarda le texte à la personne compétente. A elle de bosser maintenant pour traduire tout ça. Enfin libéré de ses obligations pour quelques heures, Kiefer se leva de sa chaise pour se laisser à nouveau tomber sur son lit. Encore quelques petites heures, sinon il allait ressembler à un zombie toute la journée… Juste deux ou trois heures…


Dernière édition par Kiefer le Dim 20 Avr - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saphyrr.deviantart.com
Saruwatari Masaki
Ichi Ban Tai Sô Taïshô
Ichi Ban Tai Sô Taïshô
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 12/04/2008
Age : 31
Localisation : Sereitei, quartier de la douzième division

MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Dim 20 Avr - 4:03

Kiefkief ! The master of Espada !
Enfin Primera ! Bonne chance mon vieux, bien qu'elle ne te connaisse pas encore, ma cofonda te salue !
Wink

_________________
Incarnation Bleachienne de Philippe Lucas
Gourou Sama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachsurvival.forum-actif.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Dim 20 Avr - 13:31

Finalement, en y regardant de plus près, tu devrais changer l'image de ta forme Vasto (et maintenant, il va s'arracher les cheveux, chercher pendant des heures et sombrer dans la folie en hurlant "le premier ou le deuxième !!!???" )

Halala...Ma future victime
Revenir en haut Aller en bas
Kiefer
La Primera Espada / Kiefkief
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 33
Localisation : Wherever I may roam

Informations des personnages
Rang: 1
Expérience:
1200/1200  (1200/1200)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Dim 20 Avr - 19:44

Laisse tomber Panini, je garde celle là sinon j'ai pas fini XD

Et puis la future victime, c'est toi! Je dégusterai ton foie avec un bon cianti MWHAHAHA XD

Merci Masaki. Et ouais, enfin Primera... Twisted Evil


EDIT : il ne reste que les descriptions et le Zanpa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saphyrr.deviantart.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Dim 20 Avr - 22:59

Bienvenue sur le fofo

Bonne chance pour la suite, même si je me fais pas de soucis te connaissant... enfin si je me plante pas de personnes ^^ A plus futur ennemi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Lun 21 Avr - 0:14

Le foie avec du cHianti ce serait pas Hannibal Lecter ça ? ^^

Enfin, de toute façon, ça va se régler à coups de zanpakuto/MG42 cette histoire ^^

(Comment ça je flood?)
Revenir en haut Aller en bas
Kiefer
La Primera Espada / Kiefkief
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 33
Localisation : Wherever I may roam

Informations des personnages
Rang: 1
Expérience:
1200/1200  (1200/1200)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Lun 21 Avr - 0:57

Cianti, Chianti, t'as compris, c'est l'essentiel. Et oui, c'est bien ça.

Tu floodes Baka Neko, mais bon, hein, ce sera à charge de revanche niéhéhé.

Merci Ren. Je sais pas si tu vois qui je suis, mais en tout cas moi j'ai pas la moindre idée de qui tu es ailleurs XD. Ahlala, faudrait mettre un CV complet sur nos fiches... P'tet que tu l'as marqué sur la tienne? J'vais voir ça tiens! Wink

PS : Zanpa fini. Manque plus que les descriptions.


EDIT : Ayé, j'ai fini ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saphyrr.deviantart.com
Saruwatari Masaki
Ichi Ban Tai Sô Taïshô
Ichi Ban Tai Sô Taïshô
avatar

Messages : 215
Date d'inscription : 12/04/2008
Age : 31
Localisation : Sereitei, quartier de la douzième division

MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Lun 21 Avr - 10:46

Ren fut un temps capitaine de la troisième division dans le SL Spirit...
Soit, ta fiche est nickel, elle est donc Validé !
Il faudra que je t'explique deux ou trois truc concernant le BG mais t'inquiète rien de contraignant. Ah je te met ta couleur mais je suis au boulot donc ton rang viendra ce soir quand je serait rentré !

_________________
Incarnation Bleachienne de Philippe Lucas
Gourou Sama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachsurvival.forum-actif.net
Kiefer
La Primera Espada / Kiefkief
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 19/04/2008
Age : 33
Localisation : Wherever I may roam

Informations des personnages
Rang: 1
Expérience:
1200/1200  (1200/1200)
Etat: En pleine santé

MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   Lun 21 Avr - 11:57

Ahhhh, SL, ok! Alors oui, je vois le genre XD. Je rigole bien sûr, j'ai pu constater que les shinigamis étaient pas tous aussi pervers que l'Espada alors je juge peut etre un peu vite... ^^

Merci Masaki en tout cas. Quelle belle couleur virile, c'est assorti avec les cheveux de Szayel, dommage qu'il soit pas jouable ici XD. Et puis pour faire taire les détracteur, Real Men Wear Pink :p
Bon, ben voilà, il ne manque plus que des subordonnés... Allez les gens, viendez dans l'Espada. Evil is good, evil is fun!

PS : Oui, un p'tit debrief sur le BG, ce serait pas de refus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saphyrr.deviantart.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kiefer - HM Powa [Primera Espada]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiefer - HM Powa [Primera Espada]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hades Powa=)
» RP avec le sublime Espada....
» Liste d' armée 2000pts -gros mek powa!!!- optique tournois
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» Fin de Nodame Cantabile - Opera-hen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach Survival :: Centre de Recrutement :: Présentation de votre personnage :: Validées des Arrankars-
Sauter vers: